Patrice Faubert

Herméneutique, codage social, codage nerveux

La nostalgie
Des gens perdus de vue
De ce que l'on aurait pu faire
Et que l'on a pas pu ou voulu faire
Cela nous prend à la gorge
Sans crier gare, dans sa forge
Forcément
Il y a nos celles et nos ceux qui ne sont plus
Nous aurions pu
Avec nos elles et nos eux
Être plus présents, plus avenants
Être plus généreux de notre temps
La nostalgie est comme une dépression
Sans prévenir, elle nous file des gnons
L'on ne peut la congédier
Parfois, ouf, elle ne fait que passer
Mais posant ses valises, imprévisible, sans pitié
Revenir en arrière
De tout ce que l'on a fait de travers
Hélas
Ce qui est fait, est fait, n'est plus à faire
Quelquefois, l'on souhaiterait
Ne pas être où l'on est
Et être où l'on est pas
Revoir des gens du passé
Serait-ce une bonne idée ?
La nostalgie et l'ennui
L'ennui et la nostalgie
Tout cela pouvant nous tomber dessus
Sans nous prévenir, faisant sa mue
Se téléporter
Là, où nous sommes oubliés
Comme des mondes perdus
Et dont nous ne sommes jamais revenus
Coucou, c'est moi, c'est nous, dans le revoilà !
Ô passé qui m'a construit
Tu peux me recontacter, si tu me lis
Quand
Je suis quelque part
Je voudrais être ailleurs
Quand je suis ailleurs
Je voudrais être quelque part
Quelque part, ailleurs
Ailleurs, quelque part
Ou carrément, nulle part
Vivre, en même temps, tous les possibles
Heureusement, malheureusement, de l'impossible
Ou, dans l'imaginaire de l'indicible
Nous ne pouvons, physiquement
Qu'être dans le présent de l'instant
Quoi que l'on vive, ici et maintenant
Ou alors, la raison vacille et flanche
Avec tout l'équilibre de vie qui calanche
Sinon
Tous les gens que l'on aurait pu rencontrer
Toutes les trajectoires que l'on aurait pu emprunter
En fait, du déliré, car les rails de nos vies sont déterminés
Certes, parfois, l'on peut dérailler
Toujours, cependant, de l'automatisé, du déterminé
Niches environnementales pour nous coder
Point de libre arbitre, point de liberté
De ce fait, rien n'est à regretter
Sinon, cela aurait été
Tant de femmes pour les hommes
Une seule pourrait suffire, mais la bonne
Encore faut-il avoir pu la rencontrer
Tant d'hommes pour les femmes
Un seul pourrait suffire, mais le bon
Encore faut-il avoir pu le rencontrer
Et finalement, tout est très limité
Si l'on avait su
Surtout, si l'on avait pu
De quoi, dans la démence, sombrer
De l'action inhibée pour se suicider
Ouf, la mort est délivrance
Le seul vrai bain de jouvence !
Si les diamants
Sont issus des grandes profondeurs
Parfois, huit cent mètres de profondeur
Du volcanique
Du magmatique
Les remontant lorsque c'est l'heure
Du bouchon de champagne, vitesse supersonique
Des matériaux du minéralogique
De l'irruption de la pensée intrusive
Colère de la Terre, en pensée dépressive
D'une géologie l'autre
D'une psychologie l'autre
Ainsi, de la ville antique de Pétra
La femme déesse
La femme liesse
Pluie, abondance, gestion, en matriarcat
Mais tout procède
Et tout le concède
D'une sorte d'herméneutique
Qui le voit, qui le dit
Qui l'a su, qui l'a écrit
Des tas de fois, tout se répétant à l'infini
D'un inceste pas toujours évité
Ainsi et aussi des Nabatéens et sous Ptolémée
D'autres cités oubliées ou non étudiées
Avec la contraception, plus le souci de consanguinité
En ce cas, pourquoi pas, si réelles affinités
D'une culture l'autre
D'un temps l'autre
Du matrilinéaire au patriarcat
Et là, tout devint caca
Des cardinaux aux généraux
Dieu, travail, famille, patrie
1940, formule pétainiste, encore là ou encore ici
Et finalement, plus que jamais, elle survit
Du sabre et du goupillon, nous imposant la vie
Se perpétuant, du ça va, ça va, ça va, supportant ainsi
 Et ne le pouvant qu'ainsi, tout déni
Du codage social comme codage nerveux
Du codage nerveux comme codage social !
 
Patrice Faubert ( 2022 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur ( http://www.hiway-glk.fr/ )
 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 09/03/2022.

 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Politics & Society" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

Exploration paraphysique - Patrice Faubert (Philosophical)
Chinese Garden - Inge Offermann (General)