Meike Schrut

Pour le 04/07/1992 et le 04/07/2010

 

(sous-titre)

1 semaine, un jour vieux - en 1992
1 semaine, un jour 18ème année - en 2010
----------------------------------------------

Samedi en 1992 et dimanche
cette année.
Naturellement tu es encore proche de moi -
cela ne passera jamais, le fils!
Je t'appelais, quand tu dormais encore -
dedans dans un nouveau jour de l'autre vie.
Ou je dans ta vie encore maintenant un rôle
doit jouer ? Tu peux décider cela, si tu veux!
En 1992 mes lignes étaient si tout à fait autres.
Joyeusement j'y étais condamné que tu venais au monde non très fin, peut-être être seulement très court dans cette vie.
Etait joyeux et heureusement aussi que tu étais parfait, parfaitement, comme seulement quelque enfant peut être!
Qu'est-ce que ces mots de lui devaient ? Gênant comment les mots seulement quelconques ? Ceux-là se séparent - et bien et ? Que donc moi concerne cela ? Et : est-ce que les gens qui n'auraient jamais dû trouver ne se séparent pas jour après jour l'un à l'autre ?
Non entendu, je devais que j'aussi une telle personne serais bientôt.

 

 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Meike Schrut.
Published on e-Stories.org on 07/05/2010.

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Emotions" (Poems)

Other works from Meike Schrut

Did you like it?
Please have a look at:

Tu cara - Meike Schrut (Emotions)
that life is such a maze ... - Inge Hoppe-Grabinger (Emotions)
The secret is ... - Inge Hoppe-Grabinger (Psychological)