Patrice Faubert

Une maîtresse de seize ans

Et moi, j'y faisais de la gymnastique
Elle voulait que je la tringle
Elle voulait que je la prenne en main
Mais, je n'avais pas les moyens
Elle était étudiante
Et je n'étais pas spadassin
Elle était déhiscente
Son cul était beau
Ses nichons se tenaient haut
Elle était très mature
Toute de nature
Elle aimait que je la tringle
Son père était alcoolique
Elle s'occupait de tout, en défaillance colique
Et je n'étais ni trépassé, ni dingue
Aussi, faisais-je attention
De ne pas tracer lardon
Elle était toute mignonne
Avec son allure de baronne
Elle avait une chambre à Paris
Dans un espace tout petit
J'avais trente-deux ans, elle avait seize ans
Elle me trouvait beau mec
Certes, j'étais mince et sec
Du fait, de la marche athlétique
Du fait, de la silhouette squelettique
Ne voulant pas être son faneur
Ne voulant pas être son vénateur
Je pris la poudre d'escampette
Et elle ne revit jamais mon squelette

Patrice Faubert (1983) peuète, puète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "
 

 

 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 02/08/2015.

 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Love & Romance" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

Ecritures du passé, du présent, du futur... - Patrice Faubert (Thoughts)
It is love... - Jutta Knubel (Love & Romance)
Die Stadt an drei Flüssen - Paul Rudolf Uhl (Life)