Peter Spiegelbauer

Je dis OUI

Lorsque j’ai commencé à explorer les origines de tout ce qui compose mon être, ma façon de voir les choses et mon monde en général, j’étais aveugle.

Aveugle à la vérité. Aveugle aux autres et leurs attitudes. Mon message était clair et pourtant en soi irréalisable. La règle qui dominait ma vie était alors: «Réalise-toi et – de cette manière – change pour le mieux!»

Mais comment puis-je reconnaître l’essence de mon être? Que signifie «d’être mieux»? Comment puis-je décider ce qui m’aide et ce qui ne m’aide pas moi-même et mon développement personnel? Quelle influence peut et doit exercer mon environnement à propos de moi et comment j’agis? Comment puis-je transformer moi-même et des autres sans blesser, limiter, mentir, tuer, détruire?

Ces questions et d'autres m’ont poussé. Elles m’ont poussé à commencer une recherche globale des réponses. Beaucoup de ces questions, qui datent encore de l'époque où je suis « devenu moi-même » j’y ai déjà répondu il ya longtemps. Mais pour moi, le fait est que, malgré toute mon expérience et pour autant que je sache, je suis encore loin d'atteindre ma destination. Toutefois, pour commencer, l’analyse de la question, « que signifie vivre » ?, devrait avoir priorité.

Je suis arrivé à la conclusion que toute personne qui se pose cette question est prête à commencer un chemin difficile qui mène à une réponse à cette question la plus existentielle de toutes. La réponse est en nous. Dans nos décisions, dans notre développement personnel, dans la manière dont nous nous exprimons. Dès le jour de notre naissance, nous sommes en train de communiquer avec notre environnement – toutefois, en laissant de côté la personne la plus importante de toutes: nous-mêmes. Nous satisfaisons nos besoins. Nous acquérons et accroissons notre richesse. Nous interagissons avec notre environnement afin de parvenir, de construire, de créer. Mais pour qui ou pour quoi faisons-nous tout cela?

Certains diraient pour Dieu. D'autres diraient pour nos plus proches. Mais la vérité est plus simple. Nous créons nos propres mondes pour nous-mêmes – les mondes dans lesquels nous nous déplaçons et lentement mais certainement notre temps de vie passe. Nous acceptons ce fait – que ce soit consciemment ou inconsciemment - jour après jour. Si nous avions le malheur de rencontrer un jour quelqu'un qui nous demande: «Qui es-toi vraiment? », nous ne saurions pas quoi dire.

Nous ne saurions pas qui nous sommes. Nous ne saurions pas pourquoi nous vaudrions la peine de se mettre dans des circonstances presque mortelles, juste pour développer notre personnalité, bien que nous ne sachions toujours pas qui nous sommes vraiment.

Nous entrons dans ce monde et nous sommes libres. Libre de restrictions, libre de tout préjugé, libre de règles ou lois, libre de tout ce que nous nous imposerons au cours de notre vie, juste pour ensuite dépenser beaucoup d'énergie pour s’en débarrasser, comme si c’était une seconde peau. Plus nous vieillissons, plus nous nous rendons compte que nos parents et leurs parents ont agi exactement comme nous quand ils avaient atteint notre niveau de connaissance.

Enfin, il reste qu’une seule question: Qu’est-ce que nous faisons s’il ne reste plus personne dans notre vie qui sache plus que nous? S’il n'y a plus personne de qui nous pouvons demander conseil ou chez laquelle nous pouvons nous retirer quand notre vie et notre existence nous frappent, nous étranglent et nous écrasent? Mais il y a des réponses même à ces questions.

Et dès que nous trouvons ces réponses, il n'y a plus de peur. Pas de limites, pas d’angoisse, pas de colère et pas plus de méfiance. Parce qu'à ce moment-là nous avons réalisé que le miracle de la vie se trouve en nous-mêmes.

Nous vivons dans une époque où les concepts comme l'amour, l'honnêteté, la force, la sincérité et l'unité, n’ont plus de sens. Comme des photos décolorées d'une autre époque oubliée depuis longtemps, mais toujours présents dans notre vie, ils apparaissent de temps en temps pour nous rappeler de son existence. Mais qu’est-ce que ces concepts signifient vraiment? Et ce qui est encore plus important, qu’est-ce qu’ils signifient pour nous personnellement et notre voyage d’épanouissement? En fait, beaucoup de gens se pose ces questions, consciemment ou inconsciemment, jours après jours. Cependant, sommes-nous aussi prêts à aller dans cette voie difficile et de travailler durement pour trouver les réponses à ces questions?

Je dis OUI. OUI aux êtres humains dont l'ambition n’est pas seulement de parvenir jusqu’à eux-mêmes, mais aussi jusqu’aux autres et de communiquer avec eux. Je dis OUI aux êtres humains qui sont prêts à prendre des décisions pour l’intérêt commun et qui sont également prêts à supporter les conséquences. Je dis OUI à «NOUS». Je dis OUI à mon chemin. Je dis OUI à ton chemin. Je dis OUI  à la vie.

 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Peter Spiegelbauer.
Published on e-Stories.org on 02/24/2015.

 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Life" (Short Stories)

Other works from Peter Spiegelbauer

Did you like it?
Please have a look at:

I say YES - Peter Spiegelbauer (Life)
A Long, Dry Season - William Vaudrain (Life)
Heaven and Hell - Rainer Tiemann (Humour)