Patrice Faubert

Une maîtresse africaine

C'était une négresse
Avec une grosse paire de fesses
C'était une femme noire
Aux seins en forme de poire
Elle n'allait pas à la messe
Mais elle avait sa religion
Ainsi que d'énormes nichons
Elle me faisait à manger pour dix
C'était chez elle, une idée fixe
Car elle voulait que je grossisse
Elle me trouvait maigrichon
Mais elle pensait, que j'étais un homme bon
Certaines maîtresses sont comme nos filles
C'est un vrai jeu de quilles
Certaines maîtresses sont comme nos mères
Cela rajeunit notre atmosphère
C'était ma première négresse
Et avec son air de matrone
Fallait pas que je déconne
Ce fut une rencontre éphémère
Juste le temps de s'envoyer en l'air
Mais elle était si lourde
Qu'au lit, elle en devenait gourde
Finalement, nous en restâmes là
Pour ainsi éviter le trépas

Patrice Faubert (1984) pouète, peuète, puète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "

 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 03/02/2015.

 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Love & Romance" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

Vie et mort des mots - Patrice Faubert (Thoughts)
Dans mon lit - Rainer Tiemann (Love & Romance)
Chinese Garden - Inge Hornisch (General)