Patrice Faubert

Niche environnementale, niche fondamentale


La planète Terre
Aux bactéries, aux vers de terre
Leur doit beaucoup, l'on ne peut le taire
40.000 espèces de vers de terre
Même si c'est un aspect pour déplaire
De deux centimètres
Et comme en Australie, jusqu'à trois mètres
Et s'enfouir jusqu'à une profondeur de deux mètres
Voilà de l'invertébré
Qui sait bien creuser
Avec sa peau pour respirer
Le vers de terre, aussi indispensable, que négligé
Sans être géodrilologue, l'on peut s'en étonner
Donc, une sorte d'hermaphrodisme
Pas la nécessité ici, du féminisme
D'ailleurs
Il faut remettre les pendules à l'heure
Pas que les femmes
Qui sont violentées ou maltraitées
Mais aussi les hommes
Par la société des inégalités
Au bureau, à la ferme, à l'usine
Toute une éducation misogyne
C'est ainsi
Qu'il y eut des femmes nazies
C'est ainsi
Qu'il y eut des femmes fascistes ou nationalistes
N'est-ce pas ?  aussi !
Les mêmes femmes
Autant que les hommes infâmes
Qui envoient leurs enfants
Faire la guerre
Car, si les gens aimaient vraiment leurs enfants
Ils et elles les refuseraient pour la guerre
Et ainsi, ne pourrait se faire aucune guerre
Personne ne voulant la faire
Tout combat cessant
Car plus aucun combattant
Pas comme les engrais phosphatés
Au cadmium et à l'aluminium
Et notre bon phosphore
Qui perd son sud et son nord
Car
Il faut qu'il soit bien concentré
Il faut qu'il soit bien utilisé
Et non dilapidé et surtout gâché
Mais de la nature vitriolée
Mais de la nature artificialisée
Ainsi
France
Cinquante pour cent des déchets
Comme de l'étron d'artifice, en effet
Sont enfouis ou recyclés
Certes
Pour déculpabiliser et compenser
Dans le recyclage, l'on essaye d'innover
157 ressourceries en France
Peut-être, de demain, en nouvelle cadence !
De fait
C'est bien le vivant
Qui chaque jour, des choses, nous apprend
Et voilà
Le ( Heterocephalus glaber ) rat-taupe nu
Se terrant hors de toute vue
Une fascinante bestiole pouvant vivre trente ans
Avec une sidérante santé de fer
Ne ressentant pas la douleur
Et faisant donc le bonheur
De pas mal de chercheuses et de chercheurs
Toujours en quête des gènes de la longévité
Mais pour l'humanité
L'on ne peut vraiment les comparer
Là, en effet, l'environnement est en priorité
Selon la niche environnementale
Grands-parents, parents, frères, soeurs, oncles, tantes, l'école
Et des probabilités que l'on appelle avoir du bol
Et tout ce que l'on vit en bien ou en mal
Toutes nos expériences
Nos seules véritables licences
Et ce qui est arrivé hier
Arrive encore aujourd'hui
Arrivera encore demain
La physique du même instant
Mais dissocié dans l'espace-temps
Par-delà le bien ou par delà le mal
Tout se reproduisant
Tout s'imitant
Tout se bêtifiant
Ou alors, désapprendre ce fatal
Et oui
Ma puésie est didactique
Et oui
Ma peuésie est chiatique
Et oui
Ma pouésie est gueularde, injurieuse, cynique
Tout pour déplaire
Je suis dans les contraires
Oh, je ne veux pas plaire
Plaire, c'est le plus souvent, se soumettre, ramper
Je préfère déplaire et me révolter !
 
Patrice Faubert ( 2019 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "
 
 
 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 12/03/2019.

 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Politics & Society" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

Une matresse africaine - Patrice Faubert (Love & Romance)
Feelings...❤️ - Ursula Rischanek (Love & Romance)