Patrice Faubert

Militarisation du monde

" Ni dieu, ni maître, ni droite, ni droite, pour être heureux vraiment, faut plus de gouvernement, le travail, on s'en fout, on veut plus bosser du tout. "

( Slogan anarchiste, lors de la manifestation du jeudi 5 décembre 2019, à Nantes )

Il faut se battre
Pour tout
Allo, le 1 ?
Ici, le 1
Faîtes le 2
Ici, le 2
Faîtes le 3
Et ma foi
Tout est comme cela
Voilà !
Ii faut se battre pour tout
Monde de folles et de fous
Et oui mon pote
Et oui ma chochotte
C'est le monde thatchérisé, du fascisme libéral
C'est là, le monde de l'ineptie totale
Il faut en chier
La moindre chose doit se mériter
La torture du monde
Le monde de la torture
Au tout KGB/FSB
Au tout CIA/NSA
Station immobile imposée
Mais là, devant la télé
Toute une variabilité
Elle s'éclate, la débilité !
Et à grande échelle
Privation sensorielle
Car tout est du bruit télévisuel
Sans aucun lien vraiment relationnel
Les lois du marché
Le marché des lois
De la torture psychologique
De la torture physique
Et ce, donc, dans tous les pays
Partout où le capital sévit
Avec toujours
Et même parfois à rebours
Les services secrets de la technologie
La technologie des services secrets
Pour manipuler, désinformer, toujours prêts
Des vers cybernétiques très très sophistiqués
Pour d'autres pays, neutraliser ou saboter
Américains et israéliens
Mains dans les mains
Et en ce domaine, les plus au point
Contre l'Iran
Et son programme nucléaire
Mais, l'on ne peut, cependant
Rien glorifier, car tout Etat est policier et réactionnaire
Comme au Japon
Militarisation de la prison
Treize minutes pour manger
Au pas cadencé, il faut marcher
Et tout est chronométré !
24H sur 24h, la lumière allumée
Corps et esprits militarisés
Permission pour dormir et pour se sustenter
Pour la garde à vue aussi, au tout maltraité
Militarisation du monde
Monde de la militarisation
Et finalement
Le monde entier est une prison
Tout y est maton
Dans chaque tête
De l'éducastration matonne
Dans chaque encéphale
De l'engrammation, du conditionnement, tout cela entonne
Comme pour normaliser la sexualité
L'on devrait dire les sexualités
Alors qu'il n'y a aucune normalité en sexualité
Sauf à y prendre son pied
Dans la nature, la principale est la bisexualité
Car, par rapport à qui, par rapport à quoi, la prétendue normalité
C'est justement cela qui serait l'anormalité
Et voici les tarés évangéliques
Et voici les fanatiques catholiques
Une répugnante colique
Toutes les religions sont des coups de trique
Usant des lobotomies, des exorcismes
Des méthodes aversives, tout un fascisme
Des thérapies de conversion
Des messes de guérison
De publiques confessions
Comme au pays de la crétinerie, les Etats-Unis
Mais, hélas, ailleurs aussi
Pauvres homos
Je suis chanceux, je suis hétéro
Et il y a une telle misère dans les sexualités
Qu'à chaque heure, un enfant violé
Tous les jours, sous les coups, un enfant tué
Avec aussi, 200 enfants, humiliés, frappés
Et sexuellement agressés
La France et ses réalités cachées
Enfants qui pour la plupart
Car une fois devenus adultes, c'est souvent trop tard
Pour reproduire les mêmes atrocités
Ce, à moins, en prenant conscience, de les renier, de les réorienter !

Patrice Faubert ( 2019 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "


 
 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 12/06/2019.

 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Politics & Society" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

Paraphysique de prétérition restreinte et généralisée - Patrice Faubert (Politics & Society)
Promised man - Jutta Knubel (Love & Romance)