Patrice Faubert

Mégacide de thésaurisation

1942
Lancement dans l'espace
Faut bien que nazisme se passe
Premier missile balistique
V2 de l'Allemagne nazie
Puis
Toute la conquête spatiale, plus tard, suivit
Et même en Afrique
Financement participatif pour le fric
Tout un matériel d'aérospatial
Au tout fabriqué sur place
Au tout importé comme trace
Du Zaïre, coin perdu, étrange bal
Et donc, tout importé de RFA, fatal
Mais tout s'oublie, tout passe
Encore
De l'ancien nazi recyclé
Dans le monde de la fusée
Cela pue
Autant que le dictateur Mobutu
Qui fut béni par tous les corrompus
Tout cela se conjuguant
Tout cela s'associant
Passé, futur, présent
Mais une fusée s'écrasant
Terminus du satellite communiquant
Et l'OTRAG
Finit en tragédie et en gag !
Du pétard à la fusée
Combustibles innovants, pour hisser
De la vitesse d'échappement pour s'envoler
Avec aussi, de l'armement toujours amélioré
Pour neutraliser ou pour tuer
Du mégacide
De tous les génocides
Territoires et propriétés, le véritable acide
Tout a été réadapté
Tout a été réactualisé
Comme l'univers concentrationnaire
Fils, filles, pères, mères
Non seulement
Des camps nazis
Non seulement
Des camps staliniens
D'autres moins connus, c'est certain
Avec même des contemporains
Mais
Aussi, des temples de la consommation
Mais
Aussi, du tourisme de massification
Et toujours des paroles sans les actes
Sinon, depuis longtemps, un autre pacte
L'éboueur le sait, sociologue qui vide nos ordures
De la dissonance cognitive qui dure !
 
" Les gens sont des écologistes dans leurs têtes mais pas dans leurs actes. "
 
Un éboueur de Paris
 
Comme chaque ordinateur
Pesant son poids d'horreur
Des dizaines de kg de matières rares
Hors la voiture, comme des kilomètres, à part
Avec aussi de la fumisterie
Avec aussi de l'hypocrisie
Ainsi, du robot Sophie
Adopté par la tyrannique Arabie Saoudite
Vraiment, la pensée séparée, médite
Aucun droit, féminicide culturel, qui l'édite
Même si, le minimum vital, depuis peu, elle édite
Et à quand, de la morale sexuelle, et de sa clique
Par exemple, des boulangeries érotiques
Un vagin nature, aïe, aïe, ail, ail
Un vagin au chocolat
Un vagin à la confiture
Un vagin à ceci ou un vagin à cela
Un pénis nature, avec liqueur
Ou sans liqueur
Un pénis au chocolat
Un pénis à la confiture
Un pénis à ceci ou à cela
Des nichons au miel
Des nichons sans miel
Des nichons avec du lait
Des nichons sans lait
Selon les goûts et les couleurs
Là, il s'agirait de gâteaux
Ailleurs, d'autres gestes, d'autres pratiques, d'autres mots
Quand toute vérité ne serait qu' un moment du faux
La gourmandise sans menteuses et sans menteurs
De nouvelles conceptions, de nouvelles lueurs
Sans lieux communs, sans préjugés, sans jugements de valeur
Mais, de tous temps
Et pour tout esprit imaginant
Ce qui se fait
Se fera, a déjà été fait
En pratique, narguer la camarde et sa faux
Il y aurait de quoi faire
Avec un nouvel imaginaire !
 
Patrice Faubert ( 2020 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "
 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 03/03/2020.

 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Politics & Society" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

Eschatologie stochastique - Patrice Faubert (Politics & Society)
Birds of Paradise - Inge Offermann (General)