Patrice Faubert

Le tokamak ou le hamac

Chaque homo sapiens sapiens, chaque être humain
N'est ni allemand, ni français, ni anglais, ni argentin
N'est ni arabe, ni blanc, ni noir, ni jaune,  ni danois, ni égyptien
Mais avant tout une terrienne, un terrien
Mais avant tout de la planète Terre
En la période de l'Holocène pour l'ére
Donc, ni ceci, donc, ni cela, d'aucun pays
Donc, ni ceci, donc, ni cela, d'aucune patrie
La patrie, c'est la planète Terre
Le pays, c'est la planète Terre
La région, c'est la planète Terre
Aucune région
Mais toutes les régions
Aucune nation
Mais toutes les nations
Pour dissoudre tous les racismes
Pour dissoudre tous les nationalismes
Pour dissoudre tous les régionalismes
Pour dissoudre tout communautarisme
Pour dissoudre tout identitarisme
Pour l'anationalisme
Sinon
Ce modèle fragmenté, atomisé, au tout opposé
Par les futures colonies de l'espace, sera exporté
Et toutes les aberrations recommencées
Guerres et conflits perpétués !
Alors que :
Avec la diffusion de l'information
Surtout celle de généralisation
Chacune et chacun
Savant, savante, de l'autre, c'est très bien
Être l'érudit, l'érudite, de l'autre, c'est très bien
Je sais ce que tu ne sais pas
Tu sais ce que je ne sais pas
Flux et reflux de la nature
Flux et reflux de la culture
Il fut un temps
Du petit et du géant
Et pas des millions d'années, forcément
Cigognes géantes, éléphants nains
Sans compter toutes les traces effacées
De tout ce qui n'a pas pu se fossiliser
Et encore en Indonésie
Malayopython reticulatus , python réticulé, serpent le plus grand
Le tarsier, petit primate surtout insectivore, au regard lénifiant
Bref
Tout a son temps
De l'après, de l'avant
Comme les accidents
Du nucléaire civil
France, 1969 et 1980
Au tout oublié, au tout vil !
Adonc, Saint-Laurent des eaux
Ce à quinze kilomètres de Chambord
Deux accidents cachés, comme deux faux
Fusion partielle du coeur, ouf, l'on a eu chaud
Uranium naturel presque maîtrisé
Pour produire de l'électricité
Beaucoup, beaucoup, d'eau, pour refroidir le réacteur
Caisson de 80.000 tonnes
Avec toute une vapeur
Comme un ténor qui entonne
Cette fission nucléaire
Qui serait remplacé par la fameuse fusion nucléaire
ITER Tokamak
Je préfère encore rester dans mon hamac
Du nucléaire civil, le nouveau mac
Comme une bouteille magnétique
En faux mur de Kardachev prophylactique
Toute l'énergie du soleil concentré
Aimants bobines de champ toroïdal
Stellarator des plasmas ou alternatives marginales
Vers l'étoile artificielle, énergie hyperconfinée
Fission nucléaire
Fusion nucléaire
D'un risque l'autre, déplacé
Alors, qu'avec d'autres mentalités
D'autres déterminants pour les façonner
De l'énergie renouvelée
De l'énergie à volonté
Nature ou recyclage
Pas les mêmes cages
Eau, soleil vent, arbres, urine, excréments
L'énergie émotionnelle
Tenue trop souvent à l'écart, pourtant si belle
Et le tout à l'avenant
Mais
Surpopulation rime avec industrialisation
Industrialisation rime avec surpopulation
Avec croissance
Pas avec décroissance
De ma textualité programmatique
De ma textualité tout à fait merdique
Et si vous marchez dedans
Pour vous en défaire, il vous faudra du temps !

Patrice Faubert ( 2020 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index e




 
 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 03/08/2020.

 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Politics & Society" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

Le prospecteur-placier - Patrice Faubert (Lyrics)
Le isole della pace (▄bersetzung von Inseln der Ruhe) - Ursula Mori (Life)