Patrice Faubert

Le formatage de la contamination

Tout groupe humain
Qui fut opprimé
Devint à son tour, oppresseur
Ainsi, des chrétiens
Ainsi, des israéliens
Ainsi des ceci ou ainsi des cela
Tout est dit, voilà
Ainsi, de toute idéologie
Ainsi, de toute religion
Des hommes
Envers les femmes
Des femmes
Envers les hommes
Il y eut le temps des hommes
Il y aura le temps des femmes
En faisant, hélas, des hommes
Les mêmes conneries, les mêmes erreurs
Et toute erreur est une terreur
Les mêmes hiérarchies et donc les mêmes peurs
Avec des revanches à prendre
Avec de l'aveuglement à revendre
Du pas tendre, de l'indifférence ou pire, de l'intolérance
Et, comme immémorial, l'on condamne d'avance
Il en va
Des peuples et des genres
Donc, des hommes et des femmes
Avec des déterminants et des mécanismes se perpétuant
Haines, ressentiments, jamais ne s'exténuant
Frustrations, jalousies, au tout violent, au tout tuant
De génération en génération, tout se reproduisant !
Et tout, se réactualisant, s'alimentant
Et tout, se méprisant, se stigmatisant
Et tout s'imitant, se dénonçant
Comme en France
Ce pays de la délation
1940 / 1945
Des gens se dénonçant par millions
Pas besoin du prétexte de l'occupation
Du nazi au virus
Au tout minus
Mais le monde est nazi, mais, motus et bouche cousue
Mais le monde est virus, mais, motus et bouche cousue
Donc, sous la Gestapo du virus
La France perpétue son standing
De la dénonciation, son vrai ring
Et 43 pour cent de nos prétendus braves gens
Approuvent le signalement
De et à toute une police fascisée, le non-respect du confinement
Avec dans certaines régions
Avec dans certaines villes
70 pour cent des appels dits urgents
C'est de la délation
Mais c'est surtout de la tradition
Sans entrer
Dans de la généralisation
Car, l'on ne peut l'ignorer
En chaque domaine, il y a toujours de l'exception
Sinon, donc, c'est de l'arbitraire
Du coup monté, de l'erreur judiciaire
Judiciaire rimant souvent avec totalitaire
Toutes choses, tous domaines, du bouc émissaire !
Humanité inhumanité
Avec tous les sacrifiés de l'Etat
Humanité inhumanité
Avec toutes les sacrifiées de l'Etat
Pas seulement, en 1986, à Tchernobyl
Deux cent mille liquidateurs à la file
Et à 330 mètres du réacteur
Dans tout le corps comme un violeur
Un rayon gamma
Au lieu de mille rayons gamma
En proximité immédiate
Le sacrifice c'est pas si bath
Au tout rayonné
Au tout enterré
Au tout contaminé
Et le nouveau sarcophage
Contrat à durée pas si indéterminée pour cette cage
De toutes façons
Toutes les vies sont sacrifiées
Par un système de grande débilité
Avec des vies de la grande médiocrité
Du vrai plomb ou du faux doré
Mais il faut s'y conformer
Mais il faut s'y formater
Traçage du formatage
Formatage du traçage
Et c'est finalement la seule normalité
De la sexualité aliénée
De la cérébralité aliénée
De la festivité aliénée
Toute pensée au carré
Garde-à-vous, rompez
Il faut prendre la pause
Sinon, des calomnies, dont il reste toujours quelque chose
La prison de toutes les autorités
Quand le monde entier est réactionnaire
Le monde entier, ainsi, c'est de la guerre
Tout ou presque y est à défaire
Tout ou presque y est à faire
Et même le presque dans ce monde imaginaire !
 
Patrice Faubert ( 2020 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "
 
 
 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 05/05/2020.

 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Politics & Society" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

Trucage du dopage - Patrice Faubert (Politics & Society)
Birds of Paradise - Inge Offermann (General)