Patrice Faubert

Exode, SDF, exodiennes, exodiens

PMA-GPA, les enfants ont la parole
Bon documentaire sur France 5, comme un troll
Avec des enfants épatants
Sur la pseudo-normalité, au tout réfléchissant
Quand il n'est pas usurpateur, le mot apprenant
Mais
Tout être humain
Devrait être le père
Devrait être la mère
Devrait être le fils
Devrait être la fille
De tout autre être humain
De la famille humaine
De la famille terrienne
Par delà les régions
Par delà les pays et les traditions
Par delà toutes les conventions
Selon les envies et les motivations
Avec la bientraitance comme seule acceptation
Et donc, sans aucune idéologie et donc, sans aucune religion
Mais pour paraphraser
Feu le poète chanteur Léo Ferré
J'écris et je parle, moi aussi, pour dans dix siècles
Et oui les nanas, et oui les mecs
Donc, par delà
Les sexualités et leurs diverses orientations
De nos jours
Comme toujours
Tout dans ce domaine, est refoulement et castration
Toutes les pratiques aliénées en étatisation
Mais hélas
La culture réductionniste nous robotise
La culture chauvine nous crétinise
La culture n'est pas vraiment la connaissance
Et de la vraie conscience empêche toute naissance !
Toujours la pensée fragmentée et divisée
Toujours la pensée séparée et non unifiée
Toujours la pensée catégorisée
Non globale et parcellarisée
Au tout récupéré, au tout instrumentalisé
Comme la mort de George Floyd
Une monstruosité sans nom
Mais, s'il fut blanc, il y aurait eu moins de boxon
Alors qu'une couleur de peau
Cela est sans importance, sauf pour les débiles et les idiots
C'est surtout inhérent à la pauvreté
Car le noir, riche, ne peut-être tué
Car le blanc, pauvre, à un noir peut-être assimilé
L'argent normalise
L'argent blanchit la peau, nouvelle valise
L'argent n'a pas d'odeur
De peau, n'a pas de couleur
Le blanc pauvre est comme un noir
Le noir riche est comme un blanc
De la lutte des classes
De la guerre des classes
Comme modus operandi, réalité qui enlace
Avec cette ineptie, aussi, de racialisme
Mon poing dans la gueule, à ce nouveau racisme
Dans le panier de tout un imbecillisme !
Mais, nonobstant
Chacune et chacun
En prison de sa bulle d'expérience et donc de réalité
En prison de sa bulle d'expérience et donc de mensonge et de vérité
En prison de son propre monde
D'une autre planète, comme une sonde
Que soi, pour les autres, c'est tout autre chose
Et chacune et chacun
En exode des autres
Les autres
En exode de chacune et de chacun
Comme des exodiennes et des exodiens
1914/1918
Réfugiés, évacués, bombardés, chassés, pourchassés
Environ, 2,5 millions de personnes sur les routes
France, vieillards, femmes, enfants, en déroute
Du SDF, tout un recommencement
1939/1945
France, Espagne, Europe
Réfugiés, évacués, bombardés, chassés, pourchassés
Vieillards, femmes, enfants, et divers
Surtout des civils, comme souvent, mais parfois, des militaires
Du SDF, circonstances et événements
De nos jours, ce sont des migrantes et des migrants
Avec la sempiternelle fuite du malheur, comme unique invariant
De l'Afrique ou d'ailleurs, au tout terrifiant, au tout déshumanisant
Selon les pays et les époques
Quand TOUT nous moque
Quant TOUT est du toc
De l'interchangeabilité
De toutes les raisons variées pour guerroyer
Des territoires et de la propriété
Du dominant et du dominé
Avec simplement, diverses cases à cocher !

Patrice Faubert ( 2020 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "





 
 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 06/04/2020.

 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Politics & Society" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

Ivresse de la femme - Patrice Faubert (Emotions)
Love - Christina Dittwald (Emotions)