Patrice Faubert

Fidéicommis de perpétuation

Fidéicommis
Dont nous sommes
Femmes, enfants, hommes
Comme d'office, les commis
Et qu'elle qu'en soit la somme
Et qu'ainsi
S'amplifie et s'élargit
Ainsi
De feu ( 1947 - 2020 ) mon copain corse
Dont je me permets d'entrevoir l'écorce
Jean-Pierre Santoni qui à Bandol s'éteignit
Et qui fut un temps l'ami d'anarchie
Fidéicommis que je trace ainsi
De ce concept stirnérien
Et qui n'est pas né de rien
Même s'il ne bâtit sa cause sur rien
Car ce qui n'est pas nommé
Peut cependant tout à fait exister
Tout se contentant d'être
De toute une représentation du paraître
De nouvelles formulations
D'anciennes interprétations
De nouvelles interprétations
D'anciennes formulations
Psycho-écologie
Psychosociologie
Psychobiologie
De nouvelles formules en part belle
Mais
Rien de vraiment nouveau sous le soleil
Chaque être humain
En recherche de la dominance
Et ce, de l'être, en complète ignorance
Et ce, de l'être, en parfaite inconscience !
Dès l'école maternelle, ce verbe, il faudrait conjuguer
Je veux dominer, oui je
Tu veux dominer, oui tu
Il veut dominer, oui il
Elle veut dominer, oui elle
Nous voulons dominer, oui nous
Vous voulez dominer, oui vous
Ils et elles veulent dominer, oui ils et elles
Car nous voulons être aimés
Et pour cela, hélas, dans cette sotte société
Il faut dominer
Ou vouloir
Sans toujours le pouvoir
Dominer
Pour être ainsi un aimé
Pour être ainsi une aimée
Du clochard au richard
Du boucher au P.D.G
De l'altruiste à l'avare
Bref, tout le monde
Comme le fit savoir
Avec, de cette connaissance, véritable espoir
Feu le plus que savant et libertaire
Aux oubliettes des médias réactionnaires
Nonobstant
De beaucoup de chercheuses et de chercheurs, il fut le père
Donc, Henri Laborit ( 1914 -1995 ) si révolutionnaire
Comme unique authentique repère
Quand même la survie est devenue si sévère
D'un monde totalitaire, mortifère, délétère
Quand il faudrait, définitivement, tout fiche par terre !
Mais tout nous dénonce
Mais tout nous annonce
Sur l'artilect internet
Où tout n'y est pas très net
Et Google c'est dix puissance cent
De quoi se faire du mauvais sang
Ainsi
De mon inscription en 1982
Au registre du commerce
Mais je n'ai jamais, pourtant, pratiqué cette messe
Une femme fut à l'origine de cette erreur
Puis une autre femme supprima cette terreur
Des bijoux que je ne vendis jamais
De la pacotille, qu'en 1985, je rendis
En fait, tout cela fut donné à une femme amie
Comme quoi, même approximativement, sur internet, tout s'inscrit
Il en va ainsi aussi des peaux noircies
Peaux françaises mais peaux antillaises
Du rejet, des boulots mal payés, du déni
Toujours la France impériale et ses colonies
Quand la fiction des illusions
L'emportent sur une réalité économique
Et jamais vraiment métropolitains
Mais le plus souvent négropolitains
Avec des recrues pour l'administration
Des naïvetés pour l'exploitation
Quand même, plus encore hier, qu'aujourd'hui
Mais là, c'est simplement moins d'inconsistance dans la duperie
D'une façon l'autre, tout fonctionnant pareil
En économie, astronomie, sociologie, psychologie
Toujours sous le même soleil !
 
Patrice Faubert ( 2021 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "
 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 02/03/2021.

 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Politics & Society" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

Le monde comme apologie de l'atrocité - Patrice Faubert (Politics & Society)
Switched on and of ....?💔 - Ursula Rischanek (Lovegrief)