Patrice Faubert

La foi ou l'angoisse

La foi ou l'angoisse
L'angoisse ou la foi
Toute religion
En tranquillisant naturel
Toute idéologie
En tranquillisant naturel
Toute croyance
En tranquillisant naturel
Tout espoir
En tranquillisant naturel
Du sexe
En tranquillisant naturel
Des caresses, des câlins, des massages, de l'orgasme
En tranquillisant naturel
Toujours mieux
Que le tout artificiel
Du médicament ou du faux septième ciel
Et toute étiquette
Nous fige et nous salit
Et toute étiquette
Nous falsifie et nous pétrifie
Car nous devenons cette étiquette
Elle nous traque comme une bête
Plus moyen de s'en sortir
Plus moyen d'en finir
En religion, en idéologie
En croyance, en philosophie
Avec toute étiquette, il faudrait en finir !
Plus aucune étiquette, l'anarchie d'une société parfaite
Tout ce que l'on a raté, c'est bien bête
L'organisation des choses par elles-mêmes
Quand tout le monde, vraiment, la bienveillance qui s'aime
Et donc
Avec les tranquillisants
De la section artificielle
De la télévision
De la radio
Du numérique
De la messe
De l'alcool
De la cigarette
De la drogue
De l'écriture
De la lecture
Du sport
Du travail
Et donc
Avec les tranquillisants
De la section naturelle
Le sexe
Le bronzage
La randonnée
La marche à pied
La réflexion
Avec des variants
Avec des mutants
Mais je suis d'outre- temps
Et pour très peu, je suis un signifiant
Et puis, tout doit être rangé
Et puis, tout doit être classifié et déclassifié
Et puis, tout doit être mesuré, comparé, habilité
Et puis, tout doit être cloné et formaté
Rendant risible toute unicité
Rendant puérile toute plasticité
Car tout doit être normalisé !
La foi ou l'angoisse
L'espoir ou l'angoisse
L'idéologie ou l'angoisse
Calmer la poisse
Calmer l'angoisse
Une religion ou l'angoisse
Il faut atténuer, diminuer
Toutes les dépressions, toutes les anxiétés
La fuite de tout le réifié
La fuite de tout le sublimé
La fuite de tout l'obsédé
Pour ne pas se suicider
Pour ne pas sombrer
Chacun, chacune, dans sa propre prison
Sans plus aucune vraie relation
Avec ou sans confinement, c'est la même situation
De la télévision en substitution
De la radio en substitution
De la culture en substitution
Avec toute une massification
Massification, certes, en érudition
Mais de toute fuite libératrice
Le suicide réussi est la fuite la plus libératrice
Ou alors, il faut aller jusqu'au bout de la farce
Inutile pour cela, de se rendre sur Mars
L'angoisse, l'anxiété, la dépression, la foi
Une foi, une angoisse, une dépression, une anxiété
Foi laïque, foi religieuse
Foi athée, foi superstitieuse
Quand vivre est devenu un dur métier
Rien que pour cela, il faudrait être payé !
 
Patrice Faubert ( 2021 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur ( http://www.hiway-glk.fr/ )
 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 04/20/2021.

 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Politics & Society" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

Paraphysique de biodynamie généralisée - Patrice Faubert (Politics & Society)
A little rain of Irish blessings - Jürgen Wagner (Birthdays)