Patrice Faubert

Catafalque gnomique

Environ quatre vingt quinze
Pour cent de notre univers
Est comme inconnu
Plus encore que caché, c'est connu
Quatre vingt quinze
Pour cent de notre comportement
Est automatisé
Enfants
Hommes
Femmes
Tout est pantin
Tout est mesquin
Aucune femme n'est libérée
Aucun homme n'est libéré
Aucun enfant n'est libéré
Déterminismes sociaux et culturels
Automatismes sociaux et culturels
Selon les temps
Selon les pays
La prison de nos automatismes
La prison de nos déterminismes
Le savoir
Pour le croire
Pour pouvoir, un peu, s'en échapper
Pour un peu plus les utiliser !
Il se voit partout, l'effondrement
Mais pas comme dans l'ancien temps
An 79 de notre ère
Quelque part sur la planète Terre
Herculanum, Pompéi
Quand le Vésuve rugit
Et là encore
Malgré tout, d'abord
Le spectacle au tout Debord
Les riches, mieux, s'en sortirent
Les pauvres ne furent que soupirs
Enfin, un peu moins, un peu mieux
Et en géologie, cela n'est pas vieux
Quand Néron
S'éclairait à la chrétienté
Devenue les lumières de l'impériale cité
Torches humaines, huilées, hurlantes
Torches humaines, vivantes
Mais hélas, la victime, souvent, devient bourreau
De la reproduction
De la perpétuation
Du tout monde, tout devenu salaud
Mais, si Rome, jadis, brûla
Cela ne fut pas par Néron
Mais un accident, voilà
Et toute une  construction, permit au feu, sa propagation
Du bois, de la pierre, feux géants, déjà, et les revoilà !
Chaque époque
Avec sa propre glottophobie
Alors que :
La diffusion de la science
La diffusion de l'Histoire
La diffusion des informations
Vraies ou fausses
Fausses ou vraies
En une vérité de l'abstrait
Ainsi
De la bipédie
Qui serait née des eaux
De son expérience idiosyncrasique, de sa théorie
Chaque scientifique y allant, une sorte d'infini
Mais
Comme la marchandise
Nourrit la marchandise
La pollution
Nourrit la pollution
La répression
Nourrit la répression
Le mal-être
Nourrit le mal-être
L'ignorance
Nourrit l'ignorance
Mais nous sommes dans l'ignorance
D'être dans l'ignorance
Nouvelles énergies
De nouveaux déchets
Et les déchets nourrissent les déchets
Chaque anomalie
En fanfare d'une autre anomalie
Car le monde, lui-même, est une anomalie !
 
Patrice Faubert ( 2021 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ )  Pat dit l'invité sur ( http://www.hiway-glk.fr/ )
 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 08/05/2021.

 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Politics & Society" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

La diversité clonée - Patrice Faubert (Politics & Society)
A very unusual way.....🌠 - Ursula Rischanek (Love & Romance)