Antonio Justel Rodriguez

SOLSTICIAL





… Au son ou à l'écho de la lumière, l'amour murmure, guérit et nettoie ;
A travers les rizières, il répand sa graine verte, la chanson verte,
et, le cœur, le voit et l'entend ;
et dans les prés, à côté des orbes de maïs et de pommiers,
le sublime chœur des devas et des gobelins, des elfes, des fées et des gnomes s'élève et brille...
ah les bâtisseurs du monde, ah, ah les serviteurs quantiques du Christ ;
... des rochers, des sources,
liquide et vivant léger, bondit et coule comme un torrent, vibre et scintille devant les yeux,
créer et allumer un feu, et, doucement, et petit à petit,
entre jubilations et antiennes,
éteint;
… Oh, alors, les solstices qui vibrent entre les lumières de juin et la lueur de décembre,
oh les fêtes de la lumière,
oui, William Shakespeare se transcendant dans "Le Songe d'une nuit d'été", oui,
oh ces sibylles, nuits subtiles et éthériques de l'âme,
magique et transparent, réconfortant et exquis, profond et divin.
***
Antonio Justel Rodriguez
http://www.oriondepanthoseas
***
 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Antonio Justel Rodriguez.
Published on e-Stories.org on 12/22/2021.

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"General" (Poems)

Other works from Antonio Justel Rodriguez

Did you like it?
Please have a look at:

Canto íntimo de amparo - Antonio Justel Rodriguez (Lyrics)
Chinese Garden - Inge Offermann (General)
I wish... - Jutta Knubel (Friendship)