Patrice Faubert

Paraphysique du revolving habitus

Neige industrielle
Culture industrielle
Au tout industriel
Système lymphatique
Système glymphatique
Du privilège immunologique
Plasticité des réseaux corticaux
Via une synaptogenèse industrialisée, c'est idiot
De toute une écritoire
Que l'on peut croire
Quand toute personne autre que soi
Est une inconnue à soi
Cela va de soi
Chaque personne
Avec ses secrets
Chaque personne
Avec ses souhaits
Dans chaque enfance
Dans chaque adolescence
Dans la maturité
Avec ou sans altérité
Et puis, finalement
Savoir que l'on n'est pas libre
C'est cela être libre
Croire
Que l'on est libre
C'est justement ne pas être libre
Non pas ce que nous disons
Mais pourquoi
Nous le disons
Non pas
Ce que nous pensons
Mais pourquoi
Nous le pensons
Non pas
Ce que nous faisons
Mais pourquoi
Nous le faisons !
Tout procédant d'un conditionnement
Et bien sûr, selon chaque temps
Des individus aux sociétés, rien d'esbaudissant
Avec ce que nous devons croire
Avec ce que nous ne devons pas croire
Avec ce que nous pouvons tolérer
Avec ce que nous ne devons pas tolérer
La propagande du pouvoir
Le pouvoir de la propagande
Pour ou contre
Le pour du contre
Le contre du pour
Comme pour les vaccins
Déjà, dans le passé lointain
Feu ( 1729 - 1796 ) Catherine II de Russie
De la variole, elle releva le défi
De feu ( 1749 - 1823 ) Edward Jenner, elle eut confiance en lui
Quand de montrer l'exemple, il s'agit
Le système immunitaire
Ne pourrait être efficient et débonnaire
Que dans une société d'autogestion égalitaire
Que dans une société de type libertaire
Qui serait, fraternelle, partageuse, révolutionnaire
Sans toutes les mystiques des chefs ou des leaders
Des Napoléon, Lénine, Hitler, Staline, Mussolini, Pétain
Et avec l'éducation autoritaire, toujours, l'on y revient
De la dévotion aveugle, c'est fatal
Cela est comme un liquide sociétal
Avec les mêmes affaires dans la malle
Et pour la vie vraiment épanouie, c'est que dalle !
Toute une fabrique de gens toxiques
Quand tous et toutes s'intoxiquent
Et là, pas de liquide interstitiel
Des cellules du corps éliminant les déchets toxiques
Ceux-là vont en s'éliminant
Les autres, hélas, vont en se renforçant
L'encéphale, lui, le plus consommant
A son propre liquide cérébro-spinal
N'éradiquant pas, nonobstant, les maladies mentales
Tout s'articulant
Par des niveaux d'organisation différents
Cependant
Chaque niveau d'organisation se complétant
Et ce, de la particule aux univers
Tout se copulant sans l'amer
Aucune quelconquerie, tout y est important
Certes, avec des fonctions bien différentes
Mais sans aucune hiérarchie complaisante
Avec du petit nombre
Avec du grand nombre
Comme les petits crustacés copépodes
Si petits petits, si nombreux nombreux, toujours à la mode
Hélas, comme aussi
La fabrique des partenariats
Au bon sens, souvent, des parias
De l'international, halte, qui va là ?
De la pollution connue
De la pollution inconnue
Les banques les financent
Les banques en sont la romance
Du gaz plus polluant que le charbon
De l'économique au tout poison
De toute une production !
Criminels climatiques
Criminels économiques
Criminels politiques
Criminels scientifiques
Et toutes la complicité artistique
Femmes, hommes, toute une clique
De la production des crimes
Les crimes de la production
Dring dring
Revolving
Toute une assuétude à la technologie
Et à chaque heure, l'on enfile son habit
Pénétrant tous les habitus
En toutes les classes sociales, un même rictus
Et, sur une pierre tombale
Oui, elle est décrochée, la timbale
Ci-gît la vie
Et dans mon lacunaire
Jamais, ouf, ne peut s'édifier un bréviaire
Quand rien de l'ancien temps
Ne disparaît jamais complètement
Ainsi
Dans le Pacifique avec l'ancien franc
Quand, néanmoins, sonne le carillon de l'effondrement
Des effectifs dans les espèces
Et c'est à tant ou tant de pour cent
Avec bientôt une dernière messe
Quand il faudrait réinventer le festif
Avec tout un constat vraiment carminatif
De tous nos esprits violés, abandonnés
Comme les enfants de l'Allemagne en 1946
Enfants sans les pères, abandons forcés
Enfants issus du viol des alliés et beaucoup adoptés
D'un pays l'autre, récupérés puis transférés !
 
Patrice Faubert ( 2022 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/) Pat dit l'invité sur ( http://www.hiway-glk.fr/ )
 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 03/01/2022.

 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Politics & Society" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

Du catastrophisant se réactualisant - Patrice Faubert (Politics & Society)
Feelings...❤️ - Ursula Rischanek (Love & Romance)