Antonio Justel Rodriguez

DU FEU DIVIN




… Par ma poitrine je porte et sens le battement des dieux et de leurs étoiles, et de la douleur et de la mort,
et, quel inexorable sceau de lumière ; aussi, aussi le triomphe latent de ces forces et de leurs échos ;
à nous donc la joie, la joie et l'effusion du chant et sa joie,
notre lueur ou étincelle de l'élan divin,
celle de la lampe immortelle ou bassin vivant,
avec lequel nous devrons presser et innover l'incompréhensible infini,
celle de l'Etre impensable, l'absolu, celle de l'Etre sans corporéité ni loi, sans limitation ni nom...
.................
… Donne-nous donc honneur et descendance à l'amour et au courage,
à l'espérance et à la foi, à la justice et à la patience, à la tempérance :
et fais-le, fais-le et donne-nous de pures fleurs d'olivier,
à la république totale, à la synthèse glorieuse du ciel et de la terre ;
….… ..
… Et ainsi, ainsi ils pourront vivre pour vivre trois chemises, deux pantalons et deux assiettes
pour ces titans et bergers de vaches, de moutons et de mouches que j'amène ici aujourd'hui et que je leur présente :
parce que - à part les sublimes héros de l'aciérie de Mariúpol, le grill Zovstal,
résister et résister à un énorme criminel sous la faim et le paquet de fers -
qui, qui comment les Auxiliaires Invisibles, qui se sont matérialisés, ou dans leur corps-âme,
travailler entre les flammes ou dans les fonds marins, ou suspendre la gravité, et la nuit
- flottant dans la brume et utilisant n'importe quelle langue du ciel ou de la terre -
transporter des personnes ou des fées, des bateaux ou des pierres, des ours, des chiens, des chats ou des éléphants... ;
et tous, chaque nuit de l'année, mon Seigneur, chaque nuit de l'année la guérison dans l'acte
et aider nos royaumes de la vie, chaque nuit, chaque…
………… ..
… Mais qu'en est-il de leurs corps habituels, ceux de sang-feu ?
dans leurs lits ils dorment,
ils vivent sur leurs braises.
***

Antonio Justel Rodríguez
https://www.oriondepanthoseas.com
***
 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Antonio Justel Rodriguez.
Published on e-Stories.org on 05/08/2022.

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"General" (Poems)

Other works from Antonio Justel Rodriguez

Did you like it?
Please have a look at:

Si a˙n - Antonio Justel Rodriguez (General)
Birds of Paradise - Inge Offermann (General)
Le isole della pace (▄bersetzung von Inseln der Ruhe) - Ursula Mori (Life)