Patrice Faubert

Du Novacène en tonalité ancienne

" A tant d'années passées le souvenir des choses, bien précisément, c'est un effort. Ce que les gens ont dit c'est presque tourné des mensonges. Faut se méfier. C'est putain le passé, ça fond dans la rêvasserie. Il prend des petites mélodies en route qu'on lui demandait pas. "

Guerre. Louis-Ferdinand Céline. Ed : Gallimard
 
Dans les faits
Pour de vrai
Rien n'est gratuit
Pour l'usufruit du défini
Dans l'espoir
D'une confidence
D'une outrance
D'une récompense
Tout se faisant
Pour l'intérêt, inconsciemment ou consciemment
Tout se produisant pour l'intérêt
Les bonnes actions
Les mauvaises actions
Sauf qu'elle est amorale la biologie de l'évolution
Certes
Se défaire du binôme manichéen
Tout s'apprend du genre humain
Et chacun chacune avec sa sexualité
De cela, l'on ne devrait même pas discuter
Avec tant d'autres faux problèmes
C'est la marchandise qui sème
Fausses questions
Vraies réponses
Vraies questions
Fausses réponses
Du capital et de sa société, voilà le seul poème
L'on nous fait croire qu'on l'aime
Du tabac et de l'alcool
Du nouveau constat en bouche qui affole
Tout cela en moindre nocivité
Que l'utilisation du numérique, abusé !
Et même si l'optimiste Novacène
Veut monter sur la scène
L'argent est comme des fourmis
Tapinoma magnum avec des nids
Du jamais vraiment détruit
Qui toujours se reconstruit
Tout un effet de climat
Simulation, attribution, comme du ça
Mathématisation, prédiction
De l'évaporation, de la rétroaction
Sol/air, des échanges gazeux
Savoir tout sur rien, du piteux
Du kérosène et de l'aérien
Gaz à effet de serre, c'est pas du rien
Quand le monde est tout cloaque
Quand le monde est tête à claques
Avec comme énergique déterminant
Le climat, on l'oublie trop souvent
Pouvant éjaculer tous les autres déterminants
Il est de tous lieux
Il est de toutes les époques
Tous les déterminismes sociaux dans le froc
Tous les déterminismes culturels en loufoque
Comme un présentoir en défroque
Et donc, tout se paye
Passer à la caisse, l'évitement, l'on s'y essaye
Sous le règne marchand, tout vaut tant
De vraiment vivre, jamais le temps !
Toute une potamologie
Non des cours d'eau, ici
Mais des maladies de la vie
Partout, la vie des maladies
Comme la peste de Justinien
Plusieurs siècles avant notre ère, c'est loin
Environ  cinquante millions de décès
Avec petit âge glaciaire, de l'effet
Donc, déjà, à l'Antiquité
De la pandémie mondiale, du répété
De l'uppercut domino fractalisé
L'action humaine
Placebo qu'il advienne
Pour de la veine
Pour de la déveine
De l'albatros et du vent
En vitesse de déplacement
Alimentation plus facile
Prise de poids en habile
Avec le lupin, avec ou sans bisbille
Selon l'intensité et le sens du vent
L'on y surnage ou l'on y vacille
Ils sont forts, de la nature, les éléments
De la planète système Terre et de ses vêtements
Que l'on s'y perd, tout bêtement
Le capital et sa finalité
Gratuité de la cherté
Cherté de la gratuité !
 
Patrice Faubert ( 2022 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur ( http://www.hiway-glk.fr/ )

 
 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 06/22/2022.

 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Politics & Society" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

( haïku ) De l'infinitésimal au fractal - Patrice Faubert (Experimental)
Promised man - Jutta Knubel (Love & Romance)