Antonio Justel Rodriguez

DÉCLARATION : 21E SIÈCLE



… Je vais léger, je n'ai plus rien;
le feu a consumé mon être mortel et mes biens,
mon reflet ou dualité, ses morceaux ou portions :
ma dernière lumière
et ma dernière lame
… maintenant je suis et je vis dans l'insaisissable,
raison pour laquelle j'entends et vois, ressens et revivifie partout,
et là où j'ai l'intuition de la calamité terrestre avec laquelle un jour j'ai usé et détruit ma liberté ;
tout, alors, j'ai donné : voiture, vêtements, trousseaux, fêtes, ponts et concepts,
l'amour et la mémoire,
tout,
et ainsi les os, ma propre peau et mes propres âmes,
comme un torrent igné, tout, tout est parti ;
… la nouveauté du ressuscité est cette ouïe ou voix universelle,
- son harmonie -
et aussi, oh, son énorme nudité : la paix sans nom ;

… non, ici il n'y a plus de temps pour gagner plus d'heures d'horloge ;
un nouveau phénix sans fin regroupe le cœur et enflamme la chanson :
l'ombre de la lumière, n'existe pas en lui.
***
Antonio Justel Rodríguez
https://www.oriondepanthoseas.com
***
 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Antonio Justel Rodriguez.
Published on e-Stories.org on 08/26/2022.

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"General" (Poems)

Other works from Antonio Justel Rodriguez

Did you like it?
Please have a look at:

De los símbolos - Antonio Justel Rodriguez (Lyrics)
Chinese Garden - Inge Offermann (General)
RENAISSANCE - Mani Junio (General)