Patrice Faubert

Sublimation des absurdités en compétition

" Reclus a en horreur ces faubourgs qui abritent les industries manufacturières. La laideur des cheminées puantes, les rues noires, les constructions comme aveugles, comme percées d'innombrables fenêtres à l'écoeurante symétrie lui rappellent l'Amérique minière. En s'endormant, il se dit que, si l'homme sacrifie toujours la nature, la spéculation engloutira peut-être un jour jusqu'aux chutes du Niagara, que l'air vicié sera irrespirable. "

De l'an 1859. ( 1830 - 1905 ) Elysée Reclus. Savant et théoricien de l'anarchie.

Oui
Il faudrait
La sécurité sociale, alimentaire
Oui
Il faudrait
La sécurité sociale, vestimentaire
Oui
Il faudrait
La sécurité sociale, du locataire
Oui
Il faudrait
La sécurité sociale, en sexualité
Oui
Il faudrait
La sécurité sociale, du culturel
L'anarchie
En sa sécurité libertaire
Contre l'insécurité du capital
Le capitalisme est insécuritaire
Il porte en lui, toutes les guerres
De l'harmonie, il est son contraire
Au tout sadique pour s'y distraire
Foutraque des milliardaires
Patraque des dictatures sanguinaires
La seule vision corollaire
Le seul véritable protocolaire en vocabulaire
Nous tenant, précisément, du boire et du manger
De se vêtir et de se loger
Car, hélas, comme ( Aptenodytes forsteri ) le Manchot empereur
L'on ne peut rester quatre mois sans manger sans malheur !
De même, il faut nous éclairer
Ainsi, neuf premiers mois de l'année
Ce, en 2022
EDF, pour acheter, 290 tonnes d'uranium enrichi
Et ce à Poutine et à sa Russie
Sur toute neutralité, l'économie chie
345 millions d'euros
Pour les centrales nucléaires françaises, c'est pas beau
Malgré, à un moment, vingt réacteurs à l'arrêt
Sur cinquante six, mais qui le sut, mais qui le sait ?
Il est vrai
Que chaque jour
Le temps nous trace et tout trace
Le temps nous passe et tout passe
Le temps nous efface et tout efface
De toute une hilarité
De toute une perpétuité
Là, où, il n'y a que les lois du marché
Pas à pas, pour nous faire marcher
Comme le marché de la viande et du poisson
400 milliards de dollars aux USA/SS/SA
Trois trillions de dollars en marché mondial
Il y a tant de diverses danses en ce bal
Toutes les compétitions du marché
Le marché de toutes les compétitions
Comme aussi en sport enrégimenté et militarisé
Toujours des vaincus et des vainqueurs
Tout pourrait s'y jouer, d'ailleurs
Aux points arbitraux, comme pour les boxeuses et les boxeurs !
En toutes choses bonnes
Il ne faudrait pas en faire des tonnes
N'écrire qu'un seul livre ( 1960 )
" Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur "
De ( 1926 - 2016 ) Nelle Harper Lee
Ne faire qu'un seul film ( 1955 )
" La nuit du chasseur "
De ( 1899 - 1962 ) Charles Laughton
Autres exemples qui l'entonnent
Alain Fournier, Margaret Mitchell
Mais, tout, souvent, hagiographique
Que sur la société, holistiquement critique
Ce qui détruit toute une éthique globalement historique
Il vaut donc mieux , de ce fait, chiller
Que de quoi que ce soit, se mêler
Avec forcément toute une aporie d'éthicisation
En sport, et toutes les autres fonctions
Aucun gagnant, aucune gagnante
Aucun perdant, aucune perdante
D'autres mentalités pour d'autres règlements
Sinon, toujours de la guerre, en substitution
De la substitution à la guerre
Et dans la société, ainsi, tout est organisé
Pour à un club sportif ou autre, à un pays, s'identifier
Compétition des absurdités en sublimation
La sublimation des absurdités en compétition !
 
Patrice Faubert ( 2023 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur ( http://www.hiway-glk.fr/ )

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 03/19/2023.

 
 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

More from this category "Politics & Society" (Poems in french)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:


Paraphysique du prétendu instinct maternel... - Patrice Faubert (Psychological)
My Mirror - Paul Rudolf Uhl (Humour)