Patrice Faubert

Nouvelles nippes en fausse rébellion

Le délateur
Lui-même dénoncé
Le tortureur
Lui-même
Torturé
Le violeur
Lui-même violé
L'assassineur
Lui-même assassiné
De l'homme et de la femme
Le cogneur
Lui-même cogné
De l'homme et de la femme, de l'enfant
Du genre humain, tout simplement
Cela fait penser
Aux camps, du passé, du présent, chinois
Donc, de l'hier et de l'aujourd'hui
Et en des décennies de Mao à Xi
Environ, cinquante millions de personnes
Dans des camps ou laogai
Avec environ vingt millions de décès
Pour cela, tout était, tout, toujours est fait
Seize à vingt heures de travail forcé par jour
Quand il faut tout rectifier
Quand il faut tout rééduquer
De nouveaux engrammes pour normaliser
Purges, aveux forcés, des autocritiques, des tortures
Jour après jour, année après année, sans barguigner
Toute dictature pour tout lobotomiser !
Terreur stalinienne
Terreur maoïste
Terreur libérale
Des dizaines et des dizaines de millions de victimes
Et même plusieurs centaines de millions en paradigme
Selon les régimes politiques
En terreur plus hypocrite, en terreur plus subtile, selon son vital
C'est toujours une loi martiale sous le capital
Quand le monde entier est une prison
La Chine en étant l'épouvantail et la caution
Après l'on peut toujours pérorer
Selon les pays et ce qui y est toléré
De temps en temps, la goutte de sécurité
Pour que le système puisse souffler
1910
La marxiste et féministe ( 1857 - 1933 ) Clara Zetkin, d'origine allemande
Impulsa, la journée internationale des femmes
Et le droit de vote des femmes qui s'enflamma
Hélas, le féminisme s'étatisa, s'institutionnalisa
Et la bourgeoisie féministe, tout, récupéra
Le destin de la vie
La vie du destin
Via, surtout, et c'est certain
Le déterminisme propre aux classes sociales
Via la reproduction par les classes sociales
Comportements et idées façonnant les lois du capital
Parents dominants, enfants dominants
Parents dominés, enfants dominés
Certes, avec des variants possibles, parfois, mélangés
Marcel Cerdan et son avion
Albert Camus et sa voiture !
Marcel Cerdan qui détestait la boxe
Son père l'y obligea en intox
Lui aurait préféré le football
Le destin, c'est souvent, pas de bol
Mais c'est quoi avoir du bol ?
Tout un déterminisme générationnel
Tout un gravitationnel culturel
De père en fils, de mère en fille
Parfois, un pas de côté, puis tout se renouvelle
Mais tout s'y brûle, mais tout s'y grille
Alors qu'à la surface des océans
Flottent, 171000 milliards de particules
Quand de force et nous violant, le plastique nous encule
Et cela triplera d'ici à deux mille quarante
Il faut croire que l'écocidaire nous tente
En France, ainsi, onze pour cent, seulement
Des emballages en plastique, sont recyclés, édifiant
Il faudrait l'ophiocordyceps unilateralis
Parasite d'une fourmi, mais là, contre le capital
Du postmodernisme et de la saloperie fatale
De nouveaux habits de la récupération
Nouvelles nippes de la fausse contestation
Parasitant les nouvelles générations
Elle sait se régénérer l'aliénation
Elle sait se moderniser la domination !
 
Patrice Faubert ( 2023 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur ( http://www.hiway-glk.fr/ )

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 05/03/2023.

 
 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

More from this category "Politics & Society" (Poems in french)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:


Paraphysique des Indymédia, préface de Jacques - Patrice Faubert (Experimental)
Dans mon lit - Rainer Tiemann (Love & Romance)