Patrice Faubert

Programmatisme étudiant l'exonymie

La loi des grands nombres
Est comme de la matière sombre
Quelque chose de difficile à se représenter
Il en va ainsi, aussi, pour les probabilités
France
3,6 millions de vaches laitières
Soit 30 millions de tonnes, en équivalent CO2
Vaches usines nourries sur pattes
Soja, maïs, de l'exportation, et ça rate
10.000 litres de lait par an et par vache
Vaches nourries à l'herbe et au foin
Et là, exclusivement
5000 litres de lait par an et par vache
Chaque temps de produit humain
Pour un profit, n'est jamais vain
Tout s'y concentre
Tout s'y diffuse
Tout s'y extermine
Tout s'y exploite
Les gens qui se regardent de travers
Ou de bulles d'indifférence
L'argent y devenant la seule romance
Le virus de la haine
De tous les virus, c'est lui qui malmène
De toutes les têtes contrefaçonnées
Qui ainsi, le faux, ne peuvent qu'interpréter
Il faut être aux normes du capital
Sinon, pan ! de la  fusillade et son râle !
Moi, qui me ventile à l'hémistiche
Je n'y ai cependant le verre du pastiche
Car si parfois, je semble pétitionner
Jamais, je ne songe, un instant, à prétéritionner
Ainsi, tout le vivant, est fortement impacté
460 millions de tonnes par an
Du plastique en 2023, véritable ouragan
Et tout cela, en 2060, ira, en triplant
Déjà, cinq grammes
Par semaine, chaque personne en mangeant
Et comme cela est souvent dit
C'est comme une carte de crédit, bon appétit !
Et pour le nucléaire, aussi
Besoin, 1030 tonnes d'uranium enrichi
Et par an, rien que pour la France
En 2022, 62,7 pour cent de son électricité
Mais la Russie et à un prix cassé
En fabriquant 66 pour cent
Pour le monde entier, de tout son utilisant
Et encore, l'Ukraine, de la Russie, l'envahissant
Pas le moindre embargo, pour sûr
Sur l'uranium, et aussi, d'évidence, franco-russe
Tout est finalement gelé
Pouvant, tôt ou tard, se remanifester, car pas réglé
Tout devenant de la dépendance économique
Tout devenant de la dépendance politique
Tout devenant de la dépendance psychologique
Tout devenant de la dépendance affective
Technologique, informatique, industrielle
Avec des interactions plus ou moins formelles
Dans le :
Toutes contre tous
Tous contre toutes
Toutes contres toutes
Tous contre tous
Et pour tout le monde, de la banqueroute
Mais
Tout ayant déjà été dit, pensé, écrit, fait, imaginé
Par des inconnus à jamais oubliés
Et spoliés par des gens connus
Comme si, ainsi, cela était une nouveauté
Hélas, souvent appauvrie plus qu'améliorée
Et c'est ce vol cérébral qui fait toute célébrité
Ainsi, toute citation
Ne peut véritablement appartenir qu'à qui la comprend
Et pouvant même la détourner en l'améliorant
Tout comme tout commerce se dispersant
Et tous les pays, obligatoirement, s'y internationalisant
De même, du port des vêtements, France, Europe
Toute une importation de Chine ou idem
Et au minimum à soixante dix pour cent, c'est au top
Comme il y a plusieurs siècles sur la planète
Main-d'œuvre à peine payée ou sous-payée
Mauvaise qualité, du produit tout pollué
De l'exploitation du pauvre d'Asie
Pour vêtir des pauvres, d'ailleurs, d'ici
Avec tout ce qui s'ensuit de l'accidentologie
Accidents mortels au travail
Des tas de mutilations ou des maladies, du travail
Hier, aujourd'hui, demain, elle continue l'ignominie
Et ce, mais si bien scotomisée, dans tous les pays
Tout un programmatisme étudiant l'exonymie !
 
Patrice Faubert ( 2023 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur ( http://www.hiway-glk.fr/ )

 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 09/02/2023.

 
 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

More from this category "Politics & Society" (Poems in french)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:


La publicité humanophobe, ce crachat au visage - Patrice Faubert (Politics & Society)
Promised man - Jutta Knubel (Love & Romance)