Antonio Justel Rodriguez

Automne dans la forêt


... Après le vol sublime de leur sang,
Les sons forêts sont blessés;
Sera-ce la rumeur de la vie qui s'enfuit
ou le souffle avec lequel il jaillit dans les feuilles
La lumière qui reste ...?
Est-ce que c'est l'année aussi ...? Y avait-il tellement ...?
... tu vois, je suis étonné et fait peur à la beauté parce que je ne la connais pas,
Comment, sinon, cette étrange façon de lancer l'œuvre du temps
Et cette lueur qui s'ouvre sous le paradis?
... Mais, malgré le voile de l'étonnement,
L'air ne sent pas la tendresse peut-être peut-être, la foi, le renouvellement et ne pas être seul?
... et il n'y aura pas de Dieu ou de joie extraordinaire, parce que je vis,
Et pour les atriums profonds de mon âme, la forêt chante et chante?
***
Antonio Justel Rodríguez
https://www.oriondanthoseas.com
***

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Antonio Justel Rodriguez.
Published on e-Stories.org on 09/16/2023.

 
 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

More from this category "General" (Poems in french)

Other works from Antonio Justel Rodriguez

Did you like it?
Please have a look at:


Nous sommes déjà d'autres - Antonio Justel Rodriguez (General)
Flying home - Inge Offermann (General)
The secret is ... - Inge Hoppe-Grabinger (Psychological)