Patrice Faubert

Paraphysique des homologies réfractaires

Bilan mondial, 100 km marche
9 heures, 26 minutes, 07 secondes, 1985
C'est moi, j'y suis, j'y reste, j'y marche
Bilan mondial, 200 km marche    
22 heures, 44 minutes, 16 secondes, 1995
C'est moi, j'y suis, j'y reste, j'y marche
Il y a toujours presque une trace sur tout
Voilà qui est complètement fou
Enfin, donc, sur presque tout
Quand tout peut s'inscrire en nous
Ce qui en rapport de ce faux tout
N'est finalement rien du tout
Car
Tant de choses se sont perdues
Tant de faits se sont perdus
Tant et tant d'actions oubliées
Tant et tant d'histoires revisitées
Et petites ou grandes histoires
L'Histoire grand H, toujours interprétée
De ce  qui ne rentre pas dans son signifiant
De ce qui rentre dans son signifiant
Et selon chaque bulle de temps
Et selon les bulles propres aux gens
Avec hélas comme seul entregent
Communautarisme
Identitarisme
Fausse stabilité du mondialisme !
Et dans ce meilleur des mondes
Tout est de la poisse qui gronde
Tout est de l'angoisse qui nous inonde
Et à force de dire, de dire, de dire
Tout a été déjà forcément dit
Et à force d'écrire, d'écrire, d'écrire
Tout a été déjà forcément écrit
Et à force de faire, faire, faire
Tout a déjà été forcément fait
Et la preuve ?
C'est que vous le direz
C'est que vous l'écrirez
C'est que vous le ferez
Futur, présent, passé
Présent, passé, futur
Passé, futur, présent
En tous domaines
En tous phénomènes
Des arts et de la musique
De la science, de la technique
De tous les métiers
De toutes les activités
De tout ce qui est guerroyé
De répétition imitée, la nouveauté est suspectée
Certes, cela peut parfois s'améliorer
Selon les conditions de l'unicité
Selon les conditions de la collectivité
Et surtout, selon les déterminants de l'historicité !
Toutes les vies que nous aurions pu avoir
Tous les autres, toutes les autres, en sont l'à-valoir
Mais nous pourrions nous en vouloir
Car sur l'horloge de l'apocalypse
Il est minuit et moins 90 secondes
La Terre est une bombe thermonucléaire, hips
Tout de près, de loin, peut s'y intriquer
Tout, rien, et surtout dans le divers
Début 1970, " L'heure du mystère "
" Jeu de dames "avec Catherine Laborde
Née le 08/05/1951
Comme moi en 1951
Et l'une des voix qui l'aborde
Devenant, un jour, présentatrice météorologique
Et toute une palanquée
Et toute une flopée
D'effets ou de faits similaires
Tout semblant éloigné par des années-lumière
17 décembre 1903
Les frères Wright, 37 mètres en douze secondes
Jusqu'aux fusées actuelles qui les fécondent
Le viagra de Robert Furchgott
De la dilatation des artères de nombreux lapins
Jamais, en touche, l'on ne botte
Quand tout, près ou loin, tient dans la même hotte
De l'éponyme en réitération
Pour la place des autres, aucune imagination
Souffrance intolérable, insupportable, sinon !
Chaque groupe humain, spécialiste, d'autant
Chaque groupe humain, ainsi, s'ignorant
Et malgré tout, se complétant
Mais ne pouvant tout faire à la fois
Tout y étant pion et roi à la fois
De la BD, du roman, du policier, de la technologie
De la science, du cinéma, de la politique, de la poésie
Des arts et de toute industrie
Chaque groupe humain ainsi se séparant
Pas besoin d'autres planètes, au tout différent
Au tout va bien, pour certaines et certains
Au tout va mal, pour certaines et certains
Et rien ne va, vraiment, pour tout le monde
De la vie et de son train
Faisant ainsi le succès de l'infernale ronde
Animisme, shintoïsme, islamisme
Catholicisme, protestantisme, salafisme
Judaïsme, et autres religions en isme
J'en suis le belliqueux, et de tout intellectualisme
Tout faisant symbiose dans ce vrai nihilisme
Car la vraie vie se passerait de tout isme
De tout anthropocentrisme impérialiste centriste
La société est devenue comme une maladie
Et la maladie, égocentre, expatrie
Physique ou mentale
Elle enferme en soi-même, c'est fatal
Comme un changement climatique qui fait mal
L'Antarctique, 28 fois la France, réserve d'eau douce
90 pour cent de la planète, et si tout fondait, ô secousse
Mers, océans, de soixante mètres, cela monterait, en hauteur
Toute une future terreur !
 
Patrice Faubert ( 2023 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur ( http://www.hiway-glk.fr/ )

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 12/01/2023.

 
 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

More from this category "Politics & Society" (Poems in french)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:


Faubert et les Faubert - Patrice Faubert (Satire)
Pour une fille - Rainer Tiemann (Valentine´s Day)