Patrice Faubert

Paraphysique du totalitarisme banalisé

" Et bien, je m'en souviendrai de cette planète "

 ( Auguste de Villiers de l'Isle-Adam ( 1838 - 1889 )
Père de la science-fiction avec l'andréïde ( 1886 ) qui deviendra l'androïde
Nouvelliste, romancier, poète et son fameux livre " L'Eve future " ( 1886 )

Tout corporatisme
Est comme une cuirasse caractérielle
S'opposant
Et le plus souvent
Ainsi, à la cuirasse caractérielle
De tout autre corporatisme
Aucune convergence possible des luttes
Quand tout s'y rebute et y bute
Tout y faisant la sieste
Tout y étant à la diète
Sauf, et encore, pour sa propre assiette
Difficile de s'y faire la belle
Quand tout y engendre du faux rebelle
Chacun, chacune, avec ses propres intérêts
Et c'est là, que ses besoins, l'on y fait
Tout y poursuivant sa course sans arrêt
Comme dans une prison
Mais, là, y étant son propre maton
Il y a le loyer à payer
Le chauffage et l'électricité
Et il faut boire et il faut manger
Et tous les jours, toujours, recommencer
Comme une impossibilité de s'en échapper
Déterminismes et automatismes pour tout plomber
La tyrannie du capital sachant tout organiser
Hommes et femmes politiques en principale complicité
Pour que rien ne change, sachant bien comploter
Avec des gens, poings et pieds liés !
Le fascisme se manifestant ouvertement
Les beaux jours revenus pour lui, depuis longtemps
FNSEA en France, en totale impunité
Car par tout gouvernement, une pollution bien protégée
L'écologiste, lui, aurait été insulté et matraqué, emprisonné
Deux poids, deux mesures, du faux binôme
Les ordures politiciennes en sont comme l'atome
Et un monde sans argent ?
Pour la plupart des gens, c'est du vent
Pourtant
Sept-cents millions de dollars
C'est le salaire de trois footballeurs, ô salopards
Les mieux payés du monde
Hélas, rien ne paraissant plus indécent
Et surtout, l'on s'y sent, impuissante, impuissant
Chaque groupe humain de la planète
De par sa culture, de par son engrammation
Préjugés, jugements de valeur, lieux communs
Pouvant s'opposer ainsi à un autre groupe humain
Le plus fort l'imposant aux autres
Autres eux aussi divisés, et l'on en voit jamais la fin
Avec sa religion, son idéologie, ses croyances
Avec de vraies guerres pour de fausses évidences
Quand il faudrait tout fiche par terre
Conserver le peu de bien, mais tout est à faire
Tout autre que soi est soi dans l'égalitaire
Et puis tout le quotidien des gens
De l'oublié, de l'archivé, comme du sans !
Avec plus aucun risque de potomanie
Quand l'eau potable est une ressource devenue finie
Ainsi, des archives des musées
Du musée dans le musée
Archives comme secrètes, il y en a tant et tant
Fossiles, squelettes, documents oubliés
Que les consulter, les voir, l'on en a plus le temps
Sous les musées, des caves hors du temps
Cela n'est pas étonnant, si tout pue
Car, depuis l'ère pré-industrielle
69 pour cent des mammifères ont disparu
Il faut donc déjà une zoothèque
Un monde inconnu, souterrain, aux pas perdus
Comme une succursale de La Mecque
Et 68 millions de spécimens en France
Rien qu'au Muséum national d'Histoire naturelle de Paris
Ruine-babines en harmonica d'ici
Bref
Tout est affidé dans le ruissellement
Quand tout ne vaut que par l'argent
La cuirasse caractérielle
La cuirasse émotionnelle
La cuirasse matérielle
La cuirasse culturelle
La cuirasse professionnelle
La cuirasse sexuelle
La cuirasse affective et cultuelle
Toujours les autres, jamais soi
De tout cela, feu ( 1897 - 1957 ) Wilhelm Reich, fut le roi
Précurseur toujours malmené par la loi
Quand le plomb et le cadmium
Ne nous sont pas, partout, premium
Du savon bébé Cadum !
Du macrobiote au microbiote
Déjà en 1890 avec le microbiote pulmonaire
Puis, intestinal, bucco-dentaire, cutané
Vaginal, fécal, tout y est destiné
Nous ne sommes que des bactéries
Et avec là, aucune hiérarchie, de l'anarchie
Comme nos milliards de bactéries
Qui sont échangés à chaque baiser
Ou même par le simple fait de se toucher
Après la période placentaire
IMC, tout y est à faire
Avec la fécalothérapie si méconnue
Presque un gros mot, comme le cul
Pourtant, efficace, pour bien des maladies
Niveaux d'organisation sans hiérarchie
Sauf au niveau de l'organisme être humain dans son entier
Car mal utilisant ses potentialités pour tout gâcher
Il suffirait que tout le monde le sache
Et dès le berceau, qu'ainsi, plus rien ne s'y gâche
Ce qui pourrait empêcher de futures OAS
Des futures URSS/USA/SS
OAS française qui tua 2200 personnes en Algérie
Qui en tua 71 en France, ô tragédie
394 personnes blessées, du totalitaire toujours nazi
Avec l'extrême droite du capital , des attentats toujours meurtriers
Du fascisme antiparlementaire toujours routinier
En 2024, tout parti du monde en est une partie
Mais électoraliste, ayant su se faire adopter
Et toutes ses mesures, les faire voter
Partout, en tout, pignon sur rue, en toute légalité !
Tout peut se ressembler, avec ou sans étrangeté
Ainsi, de la ressemblance peu remarquée
Du très beau film ( 1969 ) " Charles mort ou vif " de feu ( 1929 - 1922 ) Alain Tanner
Avec feu François Simon ( fils de Michel ), rare film où l'on parle des libertaires
Et même avec une citation de feu Bakounine, et comme un sosie de feu Henri Laborit
François Simon, comme Henri Laborit, de plus, père absent ou père mort
Décidément, de loin, de près, tout est comme un même sort !
 
Patrice Faubert ( 2024 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur ( http://www.hiway-glk.fr/ )

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 03/01/2024.

 
 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

More from this category "Politics & Society" (Poems in french)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:


Image idéale de soi - Patrice Faubert (Humour)
Tounge-Twisters - Jutta Walker (General)