Antonio Justel Rodriguez

VOIE LACTÉE


... alors la nuit est si dense,
que je regarde le ciel en étant troublé par une énorme légèreté ;
... où, où suis-je - me dis-je - et quel dieu est-ce,
qui m'élève si haut, qu'il m'approfondit et me maintient dans cet adarme du corps,
Et devant une telle immensité, il me saisit et me tond la poitrine comme une lame ?
Qui, qui suis-je pour commencer ma vie pour la première fois dans ce silence du monde
et aspirer à un vol comme l'espoir ?
...à l'amour du chemin, les lucioles crient de leur petite lumière,
tandis qu'avec moi bruissent les voiles de sang et d'herbe,
les pierres blanches et les peupliers ;
... mais la Voie Lactée est toujours immense et haute, et, mon Dieu cher,
étends ses amas célestes pour qu'ici, si loin, je ne prenne pas feu et ne meure pas ;
...ce soir, non, je ne pourrai plus l'oublier.
***
Antonio Justel/Orion de Panthosée
https://oriondepanthoseas.com
***

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Antonio Justel Rodriguez.
Published on e-Stories.org on 04/08/2024.

 
 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

More from this category "General" (Poems in french)

Other works from Antonio Justel Rodriguez

Did you like it?
Please have a look at:


HERFST ODE: DUISTERNIS - Antonio Justel Rodriguez (General)
Winter Day - Inge Offermann (General)
Birds of Paradise - Inge Offermann (General)