Patrice Faubert

L'uniformisation tue toute diversité

M. Baillot, juge au tribunal de Tonnerre, 26 janvier 1856, Tonnerre ( Yonne ) " Il était inculpé d'être l'auteur des lettres anonymes répandues dans la ville de Tonnerre, il ne cessa de protester de son innocence, et M. Baillot se donna la mort."
 
Vincent Platini, né en 1980, docteur en littérature comparée ( écrits fantômes, lettres de suicides ( 1700 - 1948 ) Ed : Verticales.

De fait, à l'école, y envoyer son enfant
C'est le faire contaminer, lentement
Par la chrysotile amiante, ce qui y est présent
Et ce à 85 pour cent
De la scolarité française et de son établissement
Sans compter ou avec les retardateurs de flamme
Bromés, phosphatés, et isolants en plastique, toute une gamme
Avec les pompiers qui y sont les plus exposés
Du mobilier
Des canapés
Avec des jouets contaminés
Et tout incendie, toute pollution, la propager
Et des cancers, du mésothélium, du jamais répudié
Et puis, de l'extractivisme toujours forcené
France, lithium, cobalt, pétrole
De la nature, l'on se fiche de sa gueule
Et pendant ce temps de l'aberré
La bête immonde
Et ce partout dans le monde
Tout fascisme comme ressorti de sa tombe
Avec le postmodernisme gauchiste, pourriture en trombe
Que je méprise par-delà même, l'outre-tombe
Du style Indymedia Nantes, milieu enseignant, souvent
Raclure de bidet, de faux amis, au tout falsifiant
Bref, aucun fascisme n'ayant jamais vraiment été enterré
De toutes obédiences, leurs dents, nous les montrer
Et des lois votées par le fascisme libéral
Mais jamais appliquées, l'habileté du mal
Ainsi de l'avortement, de l'homophobie
Le capital est imbattable pour toute tromperie !
Et pour le prouver
Petit exemple simple pour l'illustrer
Rien qu'en France
Une agression homophobe tous les deux jours
Et moi, cependant, je n'aime que le sexe des femmes
Mais aucune sexualité n'est jamais un drame
Il y a bien des écolieux, alternatives écologiques
Il devrait y avoir aussi du sexologique
Des centres gratuits pour des rencontres amicales ou charnelles
Sans pédophilie ou pornographie, sans sexophobie, au tout fraternel
Mais rien que dans nos vêtements
Microfibres, microplastiques, dans nos chairs
Avec des vêtements déchets de l'Europe
Et quand c'est possible, recyclés en Afrique de l'Ouest
Tout un bas de gamme au top
Puis, jetés, quand de trop mauvaise qualité
Pour pouvoir, de nouveau, être recyclés
Déchets textiles, fossiles contemporains
Milliers et milliers de tonnes
Comme au Ghana, par jour, 160 tonnes
De nouvelles montagnes de déchets
Plages de tissus foutus sur le sable
Tout, un jour, nous retombera sur le râble
De toutes nos dénégations
Comme du déni de grossesse en formation
De l'écocide vrai néonaticide en fusion !
Tout s'étant domestiqué, des moisissures
Et de toute autre friture
Pour tout, il faut fabriquer des pièces
Comme pour un seul réacteur nucléaire
Un million de pièces différentes, c'est clair
Comme le géant Amazone
Livrant cinq millions de colis par an
Sur la planète, selon les zones
Et le CEA, Commissariat à l'Energie Atomique
En France, c'est 21000 personnes employées
Oui, il n'y a que des sots métiers
Dans la société où tout est réifié
Quand l'uniformisation tue la diversité
Donc, pas de sottes gens, mais que des sots métiers
De l'astrocapitalisme de toute une inutilité
Avec toutes les chaînes d'approvisionnement
Diverses marchandises et diverses denrées
Toute une logistique du tout effondré
Produits alimentaires et de leur durée
Des surfaces immobilières au tout optimisé
Donc, tout serait pris d'assaut
Comme dans les chambres à gaz
Les plus costauds en tas au plus haut
De toute éthique qui deviendrait naze
Déjà, 1905, le mot smog apparaît
De l'industrie charbonnière qui naît
Dickens, Turner, Monet, en firent des portraits
Cheminées individuelles en continuation
Puis de fil en aiguille
Brouillard naturel et artificiel, tout s'y suivant et à la file
Londres, 5 décembre 1952, douze mille décès
Pollution industrielle de l'Angleterre
De la chambre à gaz, en permanence, sur Terre
Barbarie inévitable ou alors, l'évasion libertaire !
 
Patrice Faubert ( 2024 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ )

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 04/13/2024.

 
 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

More from this category "Politics & Society" (Poems in french)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:


Automatismes des répressions - Patrice Faubert (Politics & Society)
It is love... - Jutta Knubel (Love & Romance)