Antonio Justel Rodriguez

DEPUIS LA FENĘTRE




Carlitooosss, Carlooossss...!!!
Ça y est, c'est toujours ma mère depuis la fenêtre :
veuve soudaine et nettoyeur de morve et de crasse de toutes sortes et de toutes portées,
C'était elle, c'était ma mère ;
...et si je ne savais pas que son souffle était brûlé et aussi que ses mains et sa vie étaient brûlées pour me relever,
si je n'étais pas certain que le vent du corps était arraché à l'âme
de m'avoir dans tes yeux...,
Aujourd'hui, constamment et tonitruante en moi, cette voix ne sortait pas pour me dire :
Caïn, Caïn, qu'as-tu fait de ta mère...???
"... tu iras à l'école, la meilleure, et tu seras avocat", m'a-t-il dit en me prenant la main,
pleurer, s'étouffer et tomber lorsque nous sommes revenus des funérailles de mon père ;
...et quel dommage,
quel serpent de couleurs et de mort m'a touché sur l'épaule quand j'étais avocat,
Dans quel marais d'oubli j'ai submergé mon éblouissant triomphe avec la loi
et j'ai usurpé et usurpé mes heures de son éclat illusoire,
Quelle absurdité, grand Dieu ! quelle ignoble trahison, quelle calamité et quoi, quel noir complot !
... Je tremble et brûle de froid, de peur et de solitude, je meurs, mère ;
 ... tu te rappelles ? sur cette civière en caoutchouc verte et à carreaux,
main dans la main, nous jouions au ludo et aux dames le dimanche après-midi ;
Je t'aime, je t'aime et je t'aimerai toujours, toujours, maman... !
…et pourtant continuez, continuez et continuez où que vous soyez et ne regardez pas :
Or, le dimanche, ils ne viennent pas, ils n'existent pas ;
et d'ailleurs, s'ils nous tuent, mon morceau ne lui donne pas la moindre importance ;
non, ne viens pas maman, ne viens pas de l'autre côté
Ne regarde même plus par la fenêtre de ma vie,
Ne t'approche pas et ne m'appelle pas, maman, tu ne veux pas me voir,
Non, ne te présente pas, non, bébé, non, s'il te plaît, bébé, ne le fais pas et ne me vois pas,
Non, ne reviens jamais.
***
Antonio Justel/Orion de Panthosée
https://oriondepanthoseas.com
***

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Antonio Justel Rodriguez.
Published on e-Stories.org on 05/08/2024.

 
 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

More from this category "General" (Poems in french)

Other works from Antonio Justel Rodriguez

Did you like it?
Please have a look at:


Entre la soledad y la muerte, buscándonos - Antonio Justel Rodriguez (General)
Winter Day - Inge Offermann (General)
The secret is ... - Inge Hoppe-Grabinger (Psychological)