Patrice Faubert

Paraphysique de baratinologie et Jeux Olymfrics

De toute une baratinologie
Sauf pour que tout soit anéanti
Crise alimentaire, émeutes de la faim
Crise alimentaire, émeutes de la soif
Et déjà aujourd'hui mais surtout demain
Ce en Europe
Les misères des multiples fragmentations, au top
2023
Google reconnaît avoir utilisé
28 millions de mètres cubes d'eau, prélevés
Et à 75 pour cent refroidir ses centres de données
Microsoft suivant avec
6,4 millions de mètres cubes d'eau, absorbés, en 2022
Et par rapport à 2021, cela a donc augmenté
Toute une vénerie générale pour tonitruer
Puis tout un entreprenariat pour le faire oublier
La fabrication de l'oubli
L'oubli de la fabrication
Tout produisant de la peur
Tout produisant de la guerre
Tout produisant de l'inégalité et de l'injustice
Tout produisant du contrôle, de la surveillance
Tout produisant, conflits, rivalités, et de la malveillance
Tout produisant ce qui produit de la violence
Avec toute une pollution institutionnalisée
Chacun, chacune, loin ou près, pouvant y participer
Ainsi, sous le capital, divers massacres systémiques
Impérialisme colonialiste dans l'économique
Et tout nous y nique !
Avec toute une fausse scandalisation
Devenant une habitude sans action
Comme pour un kilogramme de riz produit
120 grammes de méthane émis
Quatorze grammes pour un litre de lait
Et du troupeau bovin mondial
Quinze pour cent
Des gaz à émission à effet de serre
De l'empreinte carbone devenant notre mère
Et puis le monde s'enfonce
L'activité humaine comme une défonce
Subsidence quand tout y fonce
Remontée des eaux, 30 cm, pour cent ans
Et parfois comme pour Jakarta
Là, c'est trois mètres pour cent ans
Ou en Chine, c'est un centimètre par an
Ou en Asie, en général, sans aucun réel holà
Bientôt les Jeux Olymfrics 2024 de Paris
Avec un million de personnes qui seront contrôlées
Au minimum, par les diverses polices et diverses armées
Mais depuis quelques années
En France, avec l'alibi terroriste obligé
C'est pareil, mais là, pour une année
Avec la précarité ne faisant qu'empirer
Alors qu'en France, ne sont indemnisés
Qu'une personne sur deux au chômage
Moins même, avec toute vraie révolte en cage !
Pas étonnant
Du succès des sectes ou des religions
Alors que si Jésus n'a peut-être jamais existé
Et donc sur l'eau, il n'a jamais pu marcher
L'insecte Gerris, lui, le peut
Les insectes dont les ancêtres sont des crustacés
De tout le vivant
La technologie ne put que s'inspirer
Biomimétisme
Paléomimétisme
De la bioinvention
Toute la nature en piètre imitation
Adroitement ou maladroitement
Comme avoir voulu sérier
Le genre humain en diverses nationalités
De Apion du premier siècle avant notre ère
L'élimination des juives et juifs n'est pas d'hier
Mais tout Apion a son Philon
Et en tous domaines, toutes choses, des filons
Des émeutes d'Alexandrie
38 avant notre ère, juives et juifs, punis
De la persécution bouc émissaire d'hier à aujourd'hui
Nonobstant
Les premiers chrétiens furent juives et juifs, c'est embêtant
Même si Augustin d'Hippone s'en fit le condescendant
Tout saint est une crétinerie
Sauf le sein que l'on peut téter
Toutes les religions sont des débilités
Et aussi toute idéologie d'autorité !
Avec tous les préjugés en accord
Qui sont tous vils et peu accorts
Ainsi, dès 1170 après notre ère
Du prétendu nez crochu des juives et juifs
Apparition d'une absurdité anthropologique
Puis en 1879, l'antisémitisme en syntaxique
Mais déjà, au moyen-âge, toute une pratique
Et au fond
Nos automatismes et déterminismes culturels et sociaux
Et qui sont bien profonds
Folies qui exagèrent, nous disjonctent, en idiotes et en idiots
L'horloge réactionnaire
N'est pas comme l'horloge moléculaire
Lucia, du Silurien, et même avant cette ère
Entre 470 et 500 millions d'années
Avec tout un mimétisme en rapport à l'environnement
Chrysalide, cocon, mue, ce à 80 pour cent
Petite ou grande taille selon l'air que l'on respire
Les insectes qui furent les seuls à pouvoir voler
Et ce pendant environ 150 millions d'années
1446 battements d'ailes par seconde
C'est le moucheron ou record du monde
Aussi insolite que le match de basket-ball, ( 51 à 50 ) URSS/USA
Munich, JO, 1972, finale avec une USA invincible armada
USA, championne, puis match arrêté et repris, pour trois secondes
Donc, match arrêté puis repris, car le coach russe, le réclama
Du vainqueur vaincu
Jamais vu et revu
Dans toute l'Histoire du sport
Du monde parallèle appelé coup du sort !
 
Patrice Faubert ( 2024 ) puète, peuète, pouète, paraphysicienj ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ )

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 06/01/2024.

 
 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

More from this category "Politics & Society" (Poems in french)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:


Ni de droite, ni de droite, AILLEURS ! - Patrice Faubert (Politics & Society)
B E L I E V E - Marlene Remen (War & Peace)