Patrice Faubert

Diarrhée verbale ou Korkoro

La bêtise participative
Des commentaires qui déstabilisent ou enjolivent
La bêtise participative
De la critique méprisante et vive
A toutes vos tartes à la crème
Je suis le ribaud, que personne n'aime
Et malgré vos militantes réprimandes
Je reste faraud, avec ma bande
Korkoro pour ma diarrhée verbale
Qui met vos conformismes à mal
Ma diarrhée verbale
N'est pas participative mais oblative
Elle ne veut pas décrocher la timbale
A toutes les idées, elle est d'une autre rive
Parfois
Il croit nous vexer, l'ennemi
Au lieu de cela, il nous nourrit
Oui cher contempteur
Oui chère contemptrice
Je suis de la diarrhée verbale
Mais cela n'est pas plus mal
Que toutes nos actions devenues banales
Et ce qui devrait être une insulte
Ne fait que m'alimenter, merci, j'exulte !
La diarrhée des commentaires
De ceux et celles qui feraient mieux de se taire
C'est avec un colossal plaisir
Que je ferais tout pour votre déplaisir
Car il me plaît de vous déplaire !
Dans toutes vos habitudes participatives
Dans toutes vos certitudes participatives
Les bourgeoisies gauchistes
Veulent me fusiller, je suis sur leurs listes
Comme toujours
Contre les rouges et les blancs
Dans ce combat
Qui m'aime me suive
Il faut bien que quelqu'un l'écrive !
Comme toujours
Contre les rouges et les blancs
Ce sont les véritables méchants
Et l'admiration de tous les truands
Contre cette abomination, il ne faut pas tirer à blanc
Et si nous n'étions pas si veules
Nous nous casserions la gueule !
Heureusement le monde est vaste
Et rarement, nous ne nous rencontrons, pour ces fastes
Les rouges et les blancs
Sont les plus nombreux
Pas difficile de se sentir au mieux
De faire le prétentieux
Mais à un contre un
Vous ne faîtes plus les malins
Contre les rouges et les blancs
Qui avec tous leurs boniments
Ont la diarrhée, c'est l'armée de leurs militantes et militants
Et oui, une diarrhée verbale
Cela peut-être beau, comme un dernier râle
Nous conchions
Toutes vos actions inactives
Nous vomissons
Toutes vos paroles muettes
Et vive la diarrhée verbale
Et vive la logorrhée émeutière
Il ne reste que cela, car tout est devenu sale
Dans nos inintelligences meurtrières
Contre les rouges et les blancs
Ne me lisez pas, ô faquins
Contre les rouges et les blancs
A la vie vous êtes un crachat
Je vous le dis, passez votre chemin
Vous êtes ma diarrhée, pouah !
Contre les rouges et les blancs
Que de mon urine, j'inonde
Car leurs feux captieux abondent
Et au fond, que voulez-vous de mieux ?
Le monde est à vos images, hideux !
Contre les rouges et les blancs
Tous vos crânes, je les fends
Mais c'est vous
Qui me donnez de la force
Qui me rendez impavide comme l'écorce
Il vous faudrait une immense île déserte
Où vous pourriez vous exterminer les uns les autres
Avec vos traitres et vos bons apôtres
Que de vous, il ne reste pas même des miettes
Pour que vraiment vienne la fête
Et qu'enfin ailleurs, la vie soit offerte !
Contre les rouges et les blancs
Et tout leur parasitage participatif
Du capitalisme le plus actif
Dans nos têtes
Tout est de la mort
Ma diarrhée verbale
Contre toutes vos reptations idéologiques et sociales
Tout est tenu en laisse
Et de toutes les débilités
Sort de mes fesses, une diarrhée
 
Patrice Faubert ( 2013 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "

 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 12/10/2016.

 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Politics & Society" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

Hikikomori capitaliste - Patrice Faubert (Politics & Society)
Flying home - Inge Hornisch (General)