Patrice Faubert

Paraphysique de l'irrémissible amnésie

Le monde est comme un galetas
Que dissimule toute richesse, voilà
Demander un service
Dans notre société des sévices
C'est se mettre en position d'infériorité
Puisque la plupart des relations sont de compétitivité
Je te dois tant
Tu me dois tant
Il te doit tant
Tout ce que tu fais pour moi
Tu le fais avant tout pour toi
Si tu le savais
Le moindre reproche, tu n'oserais
Donc, le solliciteur
Devient un dominé
Et la personne sollicitée
Devient une dominante
Mais c'est seulement
L'organisation actuelle de la vie
Qui le veut ainsi
Car après, tout le reste, suit
Cela n'est pas de naissance
Le milieu de naissance fait de la résistance
Il faudrait croire
Que notre genre de vie
N'est pas négociable
Nous préférerions crever, c'est pitoyable
Et puis, la pauvreté
Souvent sous-informée
Ou mal informée
Toujours ou souvent de droite
Certes, tout est de droite !
Salauds de pauvres
Salauds de riches
Retour vers le passé
Qui n'est que l'avenir du passé
Populisme fasciste bien placé
1947
Après la guerre, une France dévastée
5 millions de personnes mal logées

Il fallait tout reconstruire, tout recommencer
Quand sous les bombes, tout a été pulvérisé
Reconstruction générale, des restrictions, de la famine
1200 calories, hiver 1944
1000 calories, janvier 1945
900 calories, avril 1948
FTP/FFI et autres qui deviendront l'armée française
Avec tout, l'Histoire prend ses aises
Des milliers d'exécutions sommaires
Du règlement de comptes ordinaire
-15 à Paris
-17 à Toulouse
Et pour le marché noir
C'était encore le grand soir
Avec dans une manifestation
Un panneau de revendication
" Pour un revenu minimum vital "
Et la haine du boche
Or, toute haine avilit, toute haine est moche
L'on ne squattait pas des logements
L'on réquisitionnait des logements
Avec 700.000 prisonniers allemands
Pour la France, la reconstruisant
Et aussi, surtout, la déminant
Il y avait cent millions de mines
5000 allemands sautèrent sur une mine
La guerre en continuation de la guerre !
Le parti communiste français stalinien
Avait une organisation clandestine
Quarante mille hommes armés aux ordres de Staline
Qui de tout cela, ne fit rien
Tout un temps
Des baraquements et des ruines
Tout un temps
1951
L'épuration sauvage ou contrôlée
Avec des règlements de comptes, tout terminé
1950
Fin des tickets de rationnement
De tout cela
Qui se souvient ? Irrémissible !
Hein ?
Les jours heureux du CNR
Que le patronat français a su défaire
1945
100.000 français et françaises
En indignité nationale, tout était braise
Deux millions de prisonniers qui rentraient
Des milliers et milliers du STO, un drôle d'effet
La tragédie juive occultée, cela déplaisait
Puis quelques années après
800.000 naissances par an, pour un autre replay !
Pas bien, cela allait
Cela irait mieux, l'on se disait
1944/1945
Occupation américaine
Après l'occupation allemande
La France, elle
Occupait ses colonies marchandes
Cette France aux vingt mille femmes tondues
Par de faux résistants mais de vrais tordus
Après la guerre
C'est encore et toujours la guerre
De la guerre militaire
De la guerre économique, guerre moins claire
La géographie universelle
Est sans pays
Est sans patrie
Est sans parti
Elle est anarchie
Aucune frontière
Aucune propriété ni aucune guerre
Elle est révolutionnaire
La géographie culturelle
Est tout le contraire
Des pays
Des patries
Des partis
Des frontières et des guerres !
Et de la guerre
Sans cesse continuant la guerre
D'une façon l'autre
D'un apôtre l'autre
1966 à 1974
46 essais nucléaires en atmosphère
Pauvre Polynésie française, l'armée sait y faire
Avec comme fruits empoisonnés
Orgueil atomique d'une politique concertée
Peu de gens connus pour s'y opposer
Des leucémiques et des cancéreux
Honte aux militaires français, honte à eux
Car de tout ce qui s'en suivrait
Bien sûr, l'armée française le savait
Sans compter
147 essais atomiques souterrains
De tout cela
Qui se souvient ?
Hein ? Irrémissible !
Et tôt ou tard
Tsunami, glissements de terrain, c'est du salopard !
 
Patrice Faubert ( 2018 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "
 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 10/01/2018.

 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Politics & Society" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

Zoopharmacognosie ou animaux humains et non humains - Patrice Faubert (Politics & Society)
Boules d´argent - Rainer Tiemann (Remembrance)