Patrice Faubert

L´ordre contre l´harmonie

Printemps 1989, Chine
Et voici, hélas, Tian'anmen, qui s'incline
Le mai 68 chinois
Qui, pendant presque deux mois
Embrasa, une partie de la Chine, et surtout Pékin
Valeureux et courageux mouvement estudiantin
Que tout un peuple, pendant deux semaines, soutint
Mais, les bureaucrates staliniens
Firent appel à l'armée
Aux pires éléments de l'armée
Pour tout exterminer
Des tas d'étudiants
Des tas d'étudiantes
Sous les chars furent aplatis
Sous les chars furent anéantis
La dernière grande révolte populaire
Avec même de l'autogestionnaire et du libertaire
Il fallait donc que cela cesse
Et donc, rien sur cette vérité, dans la presse
Du national
De l'international
Des milliers de mortes et de morts
Un étudianticide
Tout pouvoir est un génocide !
Mais
Silence radio
Mais
Silence télé
Comme de nos jours
C'est-à-dire depuis toujours
Tous les médias
Aux mains des diverses droites
Et à propos
Du silence télé, du silence radio
La voix de leurs, de nos maîtres
De quelle droite êtes-vous ?
Puis, tout s'automatise, ma foi
De l'automatisme langagier chinois
As-tu bien mangé ?
De l'automatisme langagier français
Cela va ou ça va ?
Mais une seule réponse
Oui
Une réponse automatisée
Une réponse conditionnée
C'est de la pensée militaire
C'est de la pensée réactionnaire
Sachant que tout se récupère
Et à ce sujet, faisant fi, de toutes les chimères
Le système capital devait pour se perpétuer
Fabriquer de l'insécurité généralisée
Quand plus personne
Ne pourra plus voir personne en peinture
Chacun, chacune, se traitant d'ordure
Le sauve sa peau, qui tout, défigure
Même si des plantes régénératrices
Même si des plantes dépollutrices
Stockant les métaux lourds du sol
Comme le Nickel
Ainsi de Alyssum murale
Ainsi de Geissois pruinosa
Comme aussi le manganèse
Ainsi Grevillea exul
Toute une renaturation
Atténuant toute une pollution !
Mais peut-on réparer l'irréparable
Quand le mal, si profond, devient inattaquable ?
Face à l'échelle humaine
Qui n'est pas une échelle géologique, ô déveine
Et donc les quelques plantes hyperaccumulatrices
Ne peuvent à elles seules, être les iniiatrices
Des tutrices de la résilience
D'un monde pollueur en pleine démence
Même si
Berkheya codii
Plante stockant Nickel, platine, palladium
Arabidopsis halleri
Plante stockant le zinc et le cadmium
L'archéologie de notre société actuelle
Moins de traces que la grotte de Bruniquel
C'était pourtant
Il y a environ 175 000 ans
Déjà, l'appropriation du monde souterrain
Certes, aucun métro, aucun train
Mais Neandertal savait symboliser
Mais Neandertal savait édifier
Avec le feu parfaitement maîtrisé
L'ordre est toujours contre l'harmonie
L'harmonie de l'anarchie
L'anarchie de l'harmonie !
 
Patrice Faubert ( 2019 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "
 
 
 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 06/18/2019.

 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Politics & Society" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

Paraphysique de l'Histoire - Patrice Faubert (Politics & Society)
SING NO SONG WITHOUT JOY (mit Uebersetzung) - Gabi Sicklinger (Everyday Life)