Patrice Faubert

Mercenaires et fossoyeurs capitalisÚs

" Mais les refus de CMU ne doivent pas faire oublier les très nombreux refus, plus ou moins adroitement déguisés, qui ciblent toutes catégories de patients indésirables, que ce soient les enfants, les personnes âgées, les handicapés, ou dans certains cas, les pauvres en général " ( Un dentiste anonyme )

Olivier Cyran ( SUR LES DENTS, ce qu'elles disent de nous et de la guerre sociale ) Ed: La Découverte

Hélas, en effet, la plupart des dentistes
Des médecins et des spécialistes
Sont de la droite ou de l'extrême droite du capital
Les moins pires étant de la gauche du capital
Avec de toutes façons, comme motivation principale, l'argent
Cela est assez évident !
Et avec un mauvais dentiste, des dents escroquées ou détériorées
Et avec un bon dentiste, des dents réparées ou restaurées
Et comme TOUT est en relation
D'un sujet l'autre et sans-façon
Du coq à l'âne, comme toujours, fonçons
Trois mille milliards d'arbres
Mais
Il faudrait cent vingt mille milliards d'arbres
Pour compenser
Pour amenuiser
Pour les deux tiers
Nos émissions de gaz à effet de serre
Forêts et arbres
Qui ont été, sont, seront
Tronçonnés, déforestés
Emprisonnés, concentrés
Ravagés, brûlés
Comme exterminés, comme gazés
Des êtres sensibles et vivants
Des êtres s'interconnectant
Des êtres collectivement conscients
Du sol au sous-sol
De toute vie comme le bol
De la cime jusqu'aux nuages
Dans les airs
Partout du plumage
S'intégrant et respirant du système Terre
L'arbre est une anarchie harmonie
Car sans aucune hiérarchie
Au tout important, aucune quelconquerie
Ou quand, même le racinaire
Que le rat, plus efficient
Car lui, jamais, ne se trompant
Et dans un labyrinthe si précaire
Retrouve, certes, plus lentement
Sa substance vitale et première !
Hélas, le capital même vert
Est comme périmètre de Denver
De l'incertitude forcée de tout mensonge
Le mensonge forcé de toute incertitude
En boucle spatiotemporelle capitalisée
En mensonge du temps capitalisé
De toute une horreur en comptabilité
Du marronnier journalistique répété et télévisé
Réification marchandisation de tout le vivant
Ingénieurs, techniciens, ouvriers, savants
Cercle vicieux du tout produisant reproduisant
Avec comme seul seuil indépassable, et réalité
Ni liberté, ni égalité, ni fraternité
Une entité vide comme un seau
Comme beaucoup de cerveaux
Et que l'on peut ainsi remplir
D'inepties et d'ordures, sans jamais en finir
Voilà bien là, l'anamnèse de tout nationalisme
Voilà bien là, l'anamnèse de tout fascisme
Voilà bien là, l'anamnèse de tout nazisme
Voilà bien là, l'anamnèse de tout libéralisme
Coucou, méfions-nous
Le capitalisme est partout !
La bête immonde et si opportuniste
Façonnant des sots et des sottes, bêtise haineuse, raciste
Avec toute une jalousie égocentriste
Se nourrissant aussi au régime poutiniste
Avec de clandestines milices Wagner
Tueuses, désinformatrices, violeuses, tortureuses
Aussi décomplexées que réactionnaires
Des opérations de police aux dix mille mercenaires
En fait, forces spéciales russes en guerre
Avec notamment l'Afrique comme repère !
Cela en toute invisibilité
Cela en toute impunité
Quand cela est censé ne pas exister !
Mais finalement, en tout
Et pour tout, c'est de l'hallucinant fou
Toute réalité politique ne comptant pour rien
Ce qui dérange ne comptant pour rien
Et ce qui seul doit compter
C'est ce que l'on veut ou peut croire
Selon son conditionnement

" Et à mon avis, il y a au moins - allez, je vais être sympa - 50 pour cent des dentistes qui devraient être interdits d'exercer, là, tout de suite " ( Un dentiste anonyme )

Olivier Cyran ( SUR LES DENTS, ce qu'elles disent de nous et de la guerre sociale ) Ed: La Découverte

Selon son engrammation en inconscient
Comme, ô malédiction, son avoir, son savoir
Des faits sont pourtant têtus
Même sans être entendus ou même sans être lus
Ainsi, des entreprises climaticides
De l'ensemble du vivant, en mariage du génocide écocide
Du géant pétrolier Saudi Aramco
Lui, basé en Arabie saoudite
Avec le salafisme de terreur absolue qui édite
Aussi de Total qui émet
En CO2, une infinie quantité de nuisibles pets
Autant, sinon plus, que l'ensemble des françaises et des français
Avec d'autres multinationales
Qui à l'environnement, font le plus de mal
Polluant bien plus, et en son total
Que toutes les personnes du système Terre
Déjà, en 2020, vingt millions de gens déplacés
Quand aucun lazzi ne peut nier cette vérité
Quand tout ayant été déréglé et dégradé
Et qu'ainsi, les éléments de nature peuvent se déchaîner !
 
Patrice Faubert ( 2022 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur ( http://www.hiway-glk.fr/ )

 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 03/18/2022.

 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Politics & Society" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

L'anonyme paraphysique - Patrice Faubert (Thoughts)
Good bye - Jutta Knubel (Emotions)