Patrice Faubert

Marketing packaging en démotique

Tous, toutes, à la trappe
Tout étant de la farce et attrapes
Forcément
Dans l'injustice, les compétitions, hiérarchies, guerres
Et dès qu'il y a du gagnant, gagnante, perdante, perdant, peuchère
Mais cependant, parfois, ce fut la vie belle, sur notre Terre
De l'organisation à l'Iroquoise ou du matrilinéaire
Tous les savants fascisants ou réactionnaires, cela les exaspère
Il est vrai, qu'à la préhistoire, ce sont des faussaires
La vraie diversité est dans le partage égalitaire
Quand ne surgit que l'affinitaire
Cela a existé bien souvent
Mais cela est scotomisé souvent
Loin, du mon, ton, son
Ma, ta, sa, du ça
Selon donc, les temps de notre monde
Selon donc, les régions du monde
Tout n'y fut pas guerre
Tout ne fut pas guerre
Avant toute conception
Avant toute une théorisation
Sociétés fraternitaires, peu genrées, libertaires
Pas forcément marginales dans cet air
Il faudrait rire au nez de tout tyran
Faire un bon sort à son épanouissement
Qu'il ne devienne pas ainsi un tyran
Aucune espèce de nausée dans l'infini
Quand tout aurait pu être du ravi
Sans que cela soit pastiche d'uchronie
Décideurs, décideuses, rien ne décidant
Les lois du marché, toujours, en imposant
Toute une blablalogie de logogramme, nonobstant
Tout un sinistre associé, décidément !
Notre monde marchand est à feu et à sang
De la reproduction des dominantes et des dominants
Du secteur politique, artistique, économique, de l'impactant
Ainsi de cet exemple type, ignoble, outrageant
En France, notamment
Probabilités d'intégrer des établissements huppés
En fait, des lieux d'inhumanité, une élémentaire vérité
Surtout si le père y a déjà été recruté
Ou si il y a déjà été le diplômé
Sciences Po, ENA, ESSEC, ESSEP
Ainsi, par 83 les probabilités sont multipliées
Pour l'école normale supérieure de la rue d'Ulm
Classe sociale déterminante, on le hume
Un fils a 266 fois plus de probabilités
D'y accéder
Que si le père a suivi une autre voie
Si papa est polytechnicien
296 fois de plus, pour entrer à polytechnique
Si papa est énarque
330 fois de plus d'entrer à l'ENA
De la formation de la crétinerie assermentée
De l'engrammation de l'inhumanité décomplexée
Et le statisticien le remarque
Akabi, Akaba, et voilà, affreuses claques
De même, faut le dire, pour la charcuterie
De même, faut le dire, pour la boulangerie
Métiers, croyances, religions, idéologies
Pour l'usine, le laboratoire, le cinéma, la paysannerie
Pour la littérature, la science, la technologie, l'art, l'industrie
Avec toutes les vraies ou fausses acceptations de ce bazar
Dans les déterminants en déni, et là, aucun lézard !
Inutile de nous agonir en somme
Contenu du porte-monnaie capital en Madone
Il ne peut en être autrement dans cette hideuse donne
Crimes, vols, délits, escroqueries, conflits, guerres
Injustices, nourrissant le système des propriétaires
Propriété de la misère, la misère de la propriété
Le système se reproduisant du tout pervers
Ne pouvant s'affirmer sans cela, c'est son affaire
Tout y est donc taré, faussé, mensonger
Comme une fausse rumeur contre les Roms, ô débilité
Comme la moyenne des nobélisés
Entre 60 et 69 ans, surtout des hommes
Dans le système patriarcal, tu m'étonnes
Au presque tout masochisme
Au presque tout sadisme
Passant, se faisant passer, pour de l'altruisme
Ne bougez pas de chez vous
Les cinglés des gouvernements s'occupent de tout
Avec le déficit informationnel, sésame en passe-partout
Marketing, du packaging, autre démotique
Être des frères Champollion, du copte comme un déclic
Mais ici pour contrer le capital hiéroglyphique
Sans finir, 1821, au musée du Louvre, égyptologique
Les frères Podalydès, eux, c'est pour l'humoristique
Toujours ma propension à cherrer
Mais en paraphysique tout peut s'avouer
Avec un illimitisme des agapes en mutation
Habitats, contacts humains, biodiversité, en destruction
Tout étant devenu du convenu décalé
Mais là, pas comme le cinéma de feu ( 1939 - 2003 )
Joào César Monteiro, inimitable, déclassé
Du subtilement érotisé et insensé
Que GLK mon cousin me fit visionner !
Mais nous nous imaginons
Plus malins, malignes, que les autres
Moins malins, malignes, que les autres
Plus intelligents, intelligentes, que les autres
Moins intelligents, intelligentes, que les autres
Plus heureux, heureuses, que les autres
Plus malheureux, malheureuses, que les autres
Ou chanceux ou chanceuses, malchanceux, malchanceuses
Plus de mémoire, moins de mémoire
Du plus ceci ou du plus cela
Du moins ceci ou du moins cela
Que les autres, mais on l'oublie, c'est nous, les autres, ha-ha
Et tout se tenant, belle erreur, que voilà !
 
Patrice Faubert ( 2023 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur( http://www.hiway-glk.fr/ )
 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 01/12/2023.

 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Politics & Society" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

Relookage de l´effet Macron - Patrice Faubert (Politics & Society)
Late realization - Rainer Tiemann (Friendship)